Archives de Tag: polar

« L’étrangleur du 15 août » de Sandrine Beau

Par défaut

L’étrangleur du 15 août

Sandrine Beau

Ed Oskar, 2012.

Thomas ne peut pas accompagner sa mère, musicienne, au concert qu’elle donne. La raison ; il a la jambe dans le plâtre. Il passera donc le week-end du 15 août, seul, dans l’appartement. Très content de pouvoir traîner, regarder la télé, petit déjeuner tard, Thomas en oublierait même son plâtre. Quand des cris dans la rue interpellent son attention. Il aperçoit par la fenêtre une jeune femme en train de se faire étrangler par un homme cagoulé. Ne pouvant se mouvoir avec aisance, il trouve comme seule solution de crier par la fenêtre, avant de se cacher pour ne pas être reconnu par l’étrangleur du 15 août. Il téléphone à la police. Celle-ci voudrait le mettre en sécurité mais il refuse pretextant être gardé par la voisine en l’abscence de sa mère. Plus tard dans la journée il se laisse surprendre par l’étrangleur du 15 août !

Les péripéties se succèdent, Thomas doit faire face à « L’étrangleur du 15 août » dans l’appartement. Réussira-t-il à s’en sortir vivant ? Pourra-t-il compter sur l’aide de la police ? De ses voisins ?

Sandrine Beau propose un vrai polar pour les plus jeunes. Bien ficelé, haletant, rempli de suspens ce roman jeunesse a toute l’ambition d’un polar adulte. tous les ingrédients sont réunis de façon juste et réaliste. Le frisson est garanti. Les jeunes lecteurs ne regarderont plus par l’oculus de la même manière avant d’ouvrir la porte !

Thierry B.

 

« Roulette russe, tome 1 Noël en juillet »

Par défaut

Roulette russe, tome 1 Noël en juillet

Séverine Vidal, Sandrine Beau et Anne-Gaëlle Balpe

Ed Oskar, 2011.

C’est un polar du trio Séverine Vidal, Sandrine Beau et Anne-Gaëlle Balpe. Le tome 1, d’un polar d’un trio d’ados pour les ados ! Le trio se compose de Tomaso, le fils des concierges, habite le rez-de-chaussé du bâtiment A. Youri, fils de restaurateurs est au premier étage du bâtiment B. Emma, la touche féminine du trio, fait tourner les têtes des deux garçons. Elle se réfugie dans l’arbre de la cour en passant par la fenêtre de sa chambre située au deuxième étage du bâtiment B.

Les trois se passionnent pour les enquêtes, jouent au détective depuis leur plus jeune âge. Chacun à son poste croit détenir des renseignements sur les habitudes et les caractères des voisins. Leur QG est dans le restaurant parental de Youri. Un restaurant russe au nom surprenant de « Al Capone » !! Ils s’y retrouvent, analysent les faits, élaborent des hypothèses.

Tomaso retrouve mort le chat de madame Robert dans le local à poubelle. Ce n’est pas le premier chat retrouvé mort dans le quartier. Cela se passe dans l’immeuble où ils habitent. Voilà une affaire pour notre trio de détectives. L’enquête est halletante, pleine de rebondissements. Les suspects s’enchaînent, le trio porte des accusations, les retirent. Emma, Tomaso et Youri arriveront-ils à trouver l’assassin des chats du quartier ? C’est un polar, je ne vous donnerai donc pas la réponse ! Lisez le roman !!

Un roman superbement bien écrit à trois mains. Séverine Vidal, Sandrine Beau et Anne-Gaëlle Balpe nous livrent trois belles écritures qui se confondent pour n’en faire qu’une. Le style est enlevé, les caractères des personnages sont travaillés. ils vivent un quotidien identique et sont encrés chacun dans une situation familiale et socio-économique différentes. Ils donnent du relief à l’histoire et évoluent parallèllement à cette dernière. Les personnages ne sont pas plaqués au récit. Ils font le récit. Le tome 1 se termine, l’histoire se poursuit, vivement septembre la sortie du tome 2 pour retrouver nos trois héros. Les voir évoluer, grandir, se construire.

Thierry B.