« Partir » anonyme et Marion Fournioux

Par défaut

partirPartir

Texte anonyme découvert gravé sur la roche du Mont Lozère

Illustrations de Marion Fournioux

Ed. Winioux

Partir…..Revenir….Revenir pour mieux repartir !

Voilà en substance le texte que propose les éditions Winioux à travers cet album souple. Un texte anonyme découvert gravé sur le roche du Mont Lozère. Un texte simple, plein de poésie, de bon sens et de sentiments contrariés. Les éditeurs ont su jouer avec la typographie, la mise en page. Les illustrations de Marion Fournioux rehaussent et mettent en valeur le texte et la mise en page. Une illustratrice, inconnu pour moi dont je découvre le travail talentueux. Des illustrations composées de motifs, des couleurs douces et pâles agrémentées de ci, de là par des orangers et du rouge.

Une belle réussite, je vous laisse découvrir le texte, Partir….

Thierry B.

Publicités

« Tiago baby-sitter des animaux » de Séverine Vidal et Laurent Audouin

Par défaut

tiago1Tiago baby-sitter des animaux

Séverine Vidal, illustrations de Laurent Audouin

Ed. Magnard jeunesse, collection mes premières lectures, 2016.

Tiago aime les animaux, il en prend soin, les bichonne, les chouchoute. Il rend service à ses amis, il fait le baby-sitter pour les animaux. Les aventures s’enchaînent ! Séverine Vidal propose une série à destination des très jeunes lecteurs. Une lecture simple, des mots choisis, des dialogues dans des bulles, tous les ingrédients d’une bonne compréhension sont réunis. Pour rendre la lecture encore plus ludique, un petit animal se dissimule dans chaque page, à découvrir.

Séverine Vidal retrouve sa fibre d’enseignante dans cette série bien adaptée au début de la lecture.

Thierry B.

« Mademoiselle Alice qui inventa le cinéma » de Sandrine Beau

Par défaut

mademoisellealicequiinventalecineMademoiselle Alice qui inventa le cinéma

Sandrine Beau, illustrations de Cléo Germain

Ed. Belin, collection premiers romans, 2016.

C’est l’histoire romancée d’Alice Guy, née en 1873 et morte en 1968. Alice Guy a été la première femme à réaliser des films qui racontaient des histoires. Elle a été honteusement oublié par les historiens du cinéma.

Sandrine Beau réhabilite Alice Guy dans ce roman jeunesse illustré par Cléo Germain. Son enfance à l’étranger, la mort de son père, ses débuts avec M.Gaumont, sa rencontre avec les frères Lumière. Une histoire passionnante qui nous emmène au tout début du cinéma.

Thierry B.

« L’ogre à poil(s) » de Marion Brunet

Par défaut

ogreapoilsL’ogre à poil(s)

Marion Brunet, illustrations de Joëlle Dreidemy

Ed. Sarbacane, collection Pépix, 2016.

Après « L’ogre au pull vert moutarde » et « L’ogre au pull rose griotte » vient de paraître le troisième opus : « L’ogre à poil(s) ».

Yoan et Abdou, pensionnaire du foyer, apprennent par la bouche d’une crevette que leurs amis de la forêt sont en danger. La crevette leur parle par le robinet de la salle de bain commune. Elle est le messager de « La boule », l’apprenti sorcière. Ogres, loups, sorcières sont menacés par une usine dont les rejets empoisonne l’eau de la rivière.

Aidés par l’ogre, romain, et Janine ils partent en mission écologique et environnementale. Ils iront même jusqu’à demander l’intervention salutaire du dernier des dragons.

Marion Brunet emmène le jeune lecteur dans une nouvelle aventure palpitante, pleine de rebondissements et de suspens et très drôle. En arrière trame du récit l’écologie et la sauvegarde de l’environnement. Jamais moralisatrice, l’auteure fait passer les messages de façon subtile dans la narration.

Pourquoi ce titre « L’ogre à poils »  ? Nous demanderons à l’auteure. Peut-être une provocation, un hommage à Claire Franek ou les deux ! (Claire Franek est l’auteure de « Tous à poils » publié en 2011)

Marion Brunet est un auteur de région, elle vit à Marseille.

Thierry B.

« Monstre rose » d’Olga de Dios

Par défaut

monstrerose

Olga de Dios

Ed. Winioux, 2015.

Olga de dios est une jeune auteure-illustratrice espagnole, son album, Monstre rose a été édité en 2013 par les éditions espagnoles Apila, aujourd’hui les éditions Winioux le propose en français pour notre plus grand plaisir. Monstre rose est rose depuis avant sa naissance, il vit dans un monde où tout est uniforme. Il s’ennui ! Il décide de partir à la recherche d’un autre monde, moins uniforme. C’est là que l’aventure commence. Pour feuilleter « Monstre rose » par ICI !

Comme toujours les éditions Winioux propose un album de qualité aussi bien sur le fond que la forme. Un album à proposer dès le plus jeune âge.

Thierry B.

« Arbre(s) » anthologie

Par défaut

arbresArbre(s)

Anthologie, dessins de Daniel Moreau

Ed. Donner à voir, 2016

42 poètes et un plasticien invitent à revenir dans le giron des arbres, à flâner dans cet arboretum de mots, de rimes, de dessins. Un format carré toujours très soigné, une première de couverture à fenêtre qui laisse entrevoir la première page de couleur vert tendre dessinée de ramures. Comme si l’écorce de l’arbre s’ouvrait pour inviter le lecteur à découvrir ce qu’il se cache à l’intérieur.

Thierry B.

« Twenty-two sandwiches and a toast » de Patrick Joquel et Matt Mahlen

Par défaut

sandwichesjoquelTwenty-two sandwiches and a toast

Patrick Joquel, illustrations de Matt Mahlen

Ed. Donner à voir, collection Zipoé, 2016.

Un petit recueil poétique de format carré dans lequel, encore une fois, Patrick Joquel joue avec les mots, avec la langue dans des poésies très contemporaine. De plus il y a des incursions de mots en langue anglaise pour surprendre le lecteur :

non

je n’irai pas à l’école

so long Valentine

so long Jean-François

septembre est là

je deviens silencieuse

silencieuse et invisible

yes

Il invite le lecteur à marcher avec lui. « Il nous propose de l’accompagner avec, dans notre sac à dos, 22 sandwiches poétiques et un toast ». Des animaux, des morceaux de nature variés, une promenade à travers différents paysages. Le tout dans ce livre carré, délicieusement soigné et imprimé sur un beau papier recyclé.

Patrick Joquel est un auteur de région

Thierry B.