Archives de Catégorie: Numérique

« Les blue cerises » version numérique

Par défaut
Les blue cerises en version numérique. Rappelez-vous c’était en 2009, 4 opus écrit à chacun par Maryvonne Rippert, Sigrid Baffert, Jean-Michel Payet et Cécile Roumiguière racontent la même histoire du point de vue de 4 adolescents : Amos, Satya, Zik et Violette. Il y aura 4 saisons. Pour ceux qui veulent (re)découvrir c’est par ICI ! Les blue cerises sont désormais disponibles sur tablettes, Androïde, smatphone, ipad, iPod etc… A vos tablettes, prêts, lisez…

Les “blue Cerises” :la série complète en numérique Une série… Les blue Cerises… Amos, Zik, Satya, Violette. Deux filles, deux garçons. Ils ont seize

couv-num-x4

Les “blue Cerises” :
la série complète en numérique

Une série…

Les blue Cerises… Amos, Zik, Satya, Violette. Deux filles, deux garçons. Ils ont seize ans, ils vont au lycée, au cinéma, ils écoutent de la musique et ont des amours ici ou là. Des adolescents comme les autres, sauf que… Sauf qu’un jour de leur quatorze ans, ils ont croisé Olivia, si belle. Un peu plus âgée qu’eux, Olivia les a entraînés dans son délire. Une descente en canoë plus tard, Olivia avait disparu et les blue Cerises étaient soudés “à la vie à la mort” par ce qu’ils venaient de traverser. Depuis, le secret, entre eux, dessine une muraille qui cerne leur amitié.
Sur le fil de l’adolescence, les blue Cerises se cognent aux interdits, aux désirs, à leurs fragilités… ils se cognent aux autres, et grandissent.

… écrite à quatre en nouvelles croisées

Les quatre saisons des “blue Cerises” sont écrites en nouvelles croisées : les histoires des uns font écho à celles des autres, les intrigues résonnent entre elles au gré des points de vue multiples.
Sigrid Baffert écrit les nouvelles d’Amos, Jean-Michel Payet celles de Satya, Maryvonne Rippert, Zik et Cécile Roumiguière, Violette.

bluecerises num couv4-jaune 72dpi

Un, deux, trois… quatre Cerises

Après les saisons 1 à 3, voilà Lune bleue, la saison 4 portée en ePub (version iPad, iPhone, iPod touch).
Des hyperliens pour passer d’un personnage à l’autre, des photos en clin d’œil signées des auteurs, et un bonus spécial pour cette ultime saison : Mon père est un prince, le préquel de Violette, son enfance, au moment où ses parents quittent les Corbières pour emménager à Ivry et où elle ne connaît pas encore Zik, Amos et Satya mais s’emmêle déjà dans ses mensonges…

Un nouveau prix : 2,99 € le livre numérique.

Les blue Cerises numériques sur l’Apple Store :
cliquez ici pour accéder aux blue Cerises sur l’Apple Store

• Et toujours en librairie, aux éditions Milan.

1dzik4-volcanbrume

Zik

2damos4-velo

Amos

3esatya4-cadenas

Satya

4evio4-tag

Violette

1czik4-bivouac

… et le mystère Olivia

***

Sigrid Baffert, Jean-Michel Payet,
Maryvonne Rippert et Cécile Roumiguière

facebook
1px
Publicités

« SOS Dino en détresse » de Juliette Saumande et Claire Chavenaud

Par défaut

sosdinoSOS Dino en détresse

Juliette Saumande, illustrations de Claire Chavenaud

Ed Audois et Ailleul

SOS Dino en détresse est une application numérique. C’est avant tout un album qui reprend les codes d’un album classique. Rapport texte/image, illustrations travaillées, texte posé sur la page, un format à l’italienne. C’est un album à système, avec des rabats, des tirettes, des effets. Un album à système façon XXIème siècle…numérique ! Cela permet des effets immédiats par un simple geste du doigt, un effleurement, parfois même un souffle. Ah les bienfaits du progrès numérique !!! Bien sûr, pour les puristes il manque l’ampleur de la double page. Claire Chavenaud a su s’adapter au contrainte du format et le résultat est du plus bel effet.

Comme le soulignait, Véronique Soulé, lors de son intervention  à la journée professionnelle, Grains de sel, à Aubagne, les albums numériques commencent à être plus nombreux sur le marché. Ils sont de qualités inégales et celui-ci est à retenir.

A retenir pour plusieurs raisons. En premier lieu c’est une fiction avec une auteure et une illustratrice reconnues (pas une appli ludo-éducative !!!), ensuite pas d’effets superflus, ceux employés complètent la lecture du texte et/ou de l’image. Enfin une mise en page soignée, une interactivité mesurée.

Juliette Saumande propose une histoire de détective avec des rebondissements et du suspens garanti. Les illustrations de Claire Chavenaud sont dynamiques et l’utilisation des couleurs douces, pastels permettent à l’œil de ne pas être agressé.

Vous vous souvenez peut-être du premier opus de la collection : « La princesse aux petits prouts » de Leila Brient et Claire Gaudriot, un album tonique, une histoire drôle et détournée. Une première pour les toutes nouvelles éditions Audois et Ailleul à l’époque. Aujourd’hui vous pouvez y ajouter, en un clic, « SOS Dino en détresse » de Juliette Saumande et Claire Chavenaud.

Thierry B.

Grains de sel, le festival du livre et de la parole d’enfants Aubagne 2013.

Par défaut

Cette année, les journées professionnelles auront pour thème : l’offre numérique et les bibliothèques. Les invités se succéderont sur la scène du cinéma Marcel Pagnol à Aubagne. Antoine Ullmann, Véronique Soulé, Cécile Roumiguière, Tibo Bérard, Axl Cendres et des bibliothécaires pour des retours d’expériences. Plus d’info sur le site.

grainsdesel2013

Journée professionnelle FADBEN

Par défaut

Comme chaque année, l’Association de documentalistes, la FADBEN NICE, organise une demi-journée professionnelle, à laquelle nous souhaitons vivement associer les bibliothécaires, nos partenaires privilégiés. Les années précédentes, nous avions rencontré Anne CLERC de la revue Lecture Jeune, sur le thème des « Sociabilités littéraires des ados » et plus récemment Thierry ROLAND de l’URFIST  de NICE sur « Les nouveaux supports de lecture ». Cette demi-journée aura lieu le mercredi 19 juin 2013, de 9h00 à 13h00, au collège Vernier à Nice. Le thème sera :

« Le webdocumentaire au service d’une pédagogie innovante ».

Les webdocumentaires, ces reportages vidéo « nouvelle génération », axés sur une narration multimédia, non-linéaire et surtout interactive, voire participative, constituent en effet des outils très attractifs pour nos élèves et pour les jeunes en général, et méritent un temps de formation, à la fois pour les utiliser et pour en réaliser avec notre public. Nos 4 intervenants viennent de Paris et Mraseille pour l’occasion :

– Annabel ROUX, designer transmédia, fondatrice de la société « La Fabrique du Réel »,
– Simon BOUISSON et Olivier DEMANGEL auteurs du webdocumentaire « Jour de vote : dans la peau d’un député » – en lien sur notre blog .
– Fabien NGUYEN, directeur des éditions du CRDP de l’académie de Nice et responsable des projets transmédia à visée pédagogique.

 
En souhaitant vous compter parmi nous,
cordialement
Christine DENEL
Professeur documentaliste Lycée Saint-Exupéry 83700 Saint-Raphaël
FADBEN NICE

FADBEN2013

« La princesse aux petits prouts »

Par défaut

princesseprouts

La princesse aux petits prouts

Leila Brient et Claire Gaudriot.

 par AudoisEtAlleuil

La princesse aux petits prouts est un livre numérique, une application ipad, ipod et tablettes numériques androïd. L’histoire est celle de la princesse au petit pois revisitée. Avec beaucoup d’humour et de tendresse, d’élégance et de raffinement, Leila Brient et Claire Gaudriot se moquent des conventions. La princesse des vents va bousculer les convenances dans la famille du prince que ses parents veulent marier.

Les illustrations sont soignées, mon coup de coeur est pour la carte de la première page. Cartographie à l’ancienne, détails infinis où l’on aime se perdre.

carteprincesseprouts

Une impression de papier véritable que l’on voudrait toucher et froisser mais nous sommes sur du numérique ! Ces illustrations sont en parfaite adéquation avec le texte, le rapport texte/image est respecté, comme dans un livre papier, un vrai !!!

Dès le départ deux options possibles, « je lis » ou « j’écoute ». Sur chaque page un menu déroulant pour revenir en arrière ou avancer à la page de son choix. Sur chaque page, le lecteur trouvera un foisonnement d’interractions. Les animations s’enchaînent, sont variées, peut-être parfois un peu difficile à trouver pour les enfants.

Les lecteurs peuvent découvrir la généalogie des reines en faisant glisser le curseur, ouvrir la grille du domaine en appuyant sur la sonnette, maquiller les princesses (fard à paupières, blush, mascara, etc.) souffler sur les bougies pour les éteindre, etc. L’application est soignée et fonctionne parfaitement pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

Video de La princesse aux petits prouts par AudoisEtAlleuil

Thierry B.

Livres au bois dormant

Par défaut

Les Livres au Bois Dormant

Chez les auteurs et/ou illustrateurs de livres jeunesse exerçant comme nous  ce métier depuis des dizaines d’années, il y a des tiroirs remplis de livres qui dorment, parce qu’ils sont épuisés et n’ont pas été réédités. Jusqu’ici, ils étaient voués à un sommeil éternel ; jusqu’ici seulement, car le numérique a changé la donne, comme vous le savez bien.

Désormais, on commence à lire sur son ordinateur, son iPad, iPhone, iPod, tablette ou autre liseuse. Mais pour parler du contenu, entre les livres tombés dans le domaine public (ceux qu’on trouve sur Gallica, un régal) et les tout récents « appli-livres », il y a  de la place pour une mine de livres de qualité, parus il y a moins de 70 ans, qui ne demandent qu’à retrouver des lecteurs.

Ne voulant pas nous faire prendre de vitesse, et constater un jour que Google ou quelque autre géant de l’Internet a mis en ligne nos livres non publiés, nous avons eu l’idée d’un site où l’on pourrait télécharger dès à présent sous forme de ebooks ceux de nos livres qui ne sont plus édités et dont nous avons récupéré les droits.

C’est ainsi qu’est né, le mois dernier, à notre initiative, Livres au Bois Dormant, un  site où l’on peut trouver déjà cinq livres épuisés, téléchargeables en deux formats (fichier epub, pour iPad, Ipod, iPhone d’Apple, et PDF pour ordinateurs, et tablettes autres que Apple). Ici, il ne s’agit pas de scans de livres imprimés : pour créer ces ebooks, nous sommes repartis des originaux, que nous avons la chance d’avoir sous la main, ce qui permet de retrouver la fraîcheur intacte des illustrations en éliminant les défauts dûs aux photogravures pas toujours fidèles. Quant aux textes, ils sont eux aussi recomposés et les mises en pages revues (et aussi corrigées). La numérisation se poursuit, et d’autres titres s’ajoutent régulièrement à la série.

Pour l’instant, Livres au Bois Dormant ne propose que des livres dont nous sommes les auteurs, mais rien ne s’oppose à ce qu’il puisse s’ouvrir à des créations d’autres auteurs et/ou illustrateurs ayant repris les droits de leurs livres non publiés.

Nous avons discuté il y a peu avec des bibliothécaires, qui se plaignaient de ne pas avoir de contenu « de qualité » à mettre dans les tablettes prêtées à leurs lecteurs. Nous supposons qu’elles ne sont pas seules dans leur cas. Rien ne s’oppose à ce que nos ebooks soient proposés aux médiathèques/bibliothéques, pour y être diffusés, dans la mesure où le prix demandé dans ce cas incluerait un « droit de prêt ». Cela devrait faire, sans doute, l’objet d’une négociation avec les bibliothèques ? Enfin, toutes les questions ne sont pas résolues, mais le site est dores et déjà opérationnel.

Jean Claverie et Michelle Nikly

Vous pouvez les joindre par mail à cette adresse : livresauboisdormant@gmail.com

« Alabama blues » de Maryvonne Rippert

Par défaut

Alabama blues

Maryvonne Rippert, illustration Les soeurs Chevalme

Ed Oskar

Nous retrouvons avec bonheur Maryvonne Rippert pour un nouveau roman musical. En effet après le succès de « Métal mélodie » qui a reçu plus de 9 prix, l’auteur continue d’emporter le lecteur dans le monde de la musique. Et pour que la musique soit présente pendant la lecture il suffit au lecteur de flasher les QR-codes ou de se rendre sur le site du groupe les Chics Types. Maryvonne Rippert présente un ouvrage à réalité augmenté, elle allie avec brio son talent d’auteur, le talent musical des Chics Types et les bienfaits du numérique. Et cela fonctionne à merveille.

L’histoire se déroule à Lyon (une ville familière à Maryvonne), Lou fait la connaissance de Dexter, un noir américain SDF, qui joue du saxophone dans la rue. Le même jour il rencontre les Chics Types et s’apercevra par la suite que la nièce d’un des membres du groupe n’est autre que Lou (eh oui !!! ils ont le même prénom), la peste de la classe ou du moins celle qui le bouscule, celle qui l’attire aussi. Ces rencontres (Dexter, les Chics Types et la belle Lou) vont l’aider à se construire, à trouver son chemin, sa mélodie. Ces rencontres ont un dénominateur commun : la musique !

La musique : ses origines, ses influences, ses adaptations, ses rythmes…et ses musiciens. Maryvonne Rippert nous parle de gens simples, classiques en dehors de tous « Star System », des personnes qui vivent leur musique, la musique. Des personnes, des gars, des Chics Types qui ont trouvé la « blue note » et ça sonne juste !

C’est beau, émouvant, empli d’humilité, debout le roman de Maryvonne dans une main, la musique des Chics Types dans les oreilles, j’applaudis.

Thierry B.