« Kalil » de Michaël Escoffier

Par défaut

kalilKalil

Michaël Escoffier

Ed Frimousse, 2015

Sous forme de fable, Michaël Escoffier propose une histoire courte qui se conclu par une morale sans détours ni ambages. Le graphisme est épuré, les illustrations de couleur blanche calligraphiées à l’image de la première de couverture sont rectilignes. Elles sont présentées sur un fond noir. Rehaussées par des touches de couleurs. Un album sobre, structuré, peut-être un peu trop abrupt .

Thierry B.

kalildoublepage

Publicités

Les commentaires sont fermés.