« Le ciel d’Anna » de Stian Hole

Par défaut

le ciel d'AnnaLe Ciel d’Annaescapades

Stian Hole

Ed Albin Michel Jeunesse, 2014

Stian Hole nous offre encore un album magnifique, aux couleurs chatoyantes, aux connotations heureuses et cependant au contexte bien triste. Le livre s’ouvre sur une pluie de clous, car comme dit papa « ça n’aurait jamais dû se passer comme ça ». La mère d’Anna est enterrée aujourd’hui et le père d’Anna , rempli de chagrin, ne veut pas arriver en retard. Mais qu’importe les cloches de l’église qui sonnent l’heure de l’enterrement, Anna prend son temps, fait de la balançoire, sent, respire, regarde le vol des hirondelles qui révèle la recette de la tarte aux fraises, contemple d’une façon sereine les affaires de sa mère disparue. Et le palindrome « rêver », premier mot de l’album va prendre toute sa puissance puisqu’Anna va entraîner son père, rongé par la peine, dans une rêverie colorée et un voyage dans l’au-delà. Tous deux, affublés d’une paire d’ailes fragiles, y rencontrent des figures disparues. Grâce à cette traversée légère et rassurante, Anna libère son père du poids du chagrin. Cet album est comme une caresse réconfortante, celle qu’Anna dépose sur la joue de son père souriant, à la dernière page du livre. Il ne pleut plus des clous à la dernière page de garde, non, nous fermons ce superbe album sur une pluie de fraises.

cieldanna1

Stian Hole aborde toujours dans ses albums des thèmes existentiels qui amènent une discussion entre l’adulte et l’enfant parce qu’un album peut se lire à deux. Ici Anna questionne son père sur Dieu et l’au-delà. Dans l’univers imaginaire de l’enfance les questions restent en suspens mais semblent plus rassurantes une fois posées.

Et si vous-même avez encore des questions, profitez de la venue de Stian Hole ce week-end à Draguignan, à l’occasion des Escapades littéraires, pour avoir quelques réponses…probablement pas sur Dieu, mais au moins sur la réalisation de son album !

cieldanna2

Il sera à la chapelle de l’Observance ce vendredi 17 avril à 10h pour une rencontre puis à 17h pour un atelier illustration et collage (sur réservation au 04 96 12 43 40 ou 06 32 50 91 76) puis le dimanche 19 avril à 11h30 pour une dernière rencontre. Ne vous affolez pas si vous ne parlez pas un mot de norvégien, Jean-Baptiste Coursaud sera présent pour tout vous traduire !!

Virginie D.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.