« Pétrouchka » de Claude Clément et Beppe Giacobbe

Par défaut

PetrouchkaPetrouchka

Claude Clément, illustrations de Beppe Giacobbe

Ed Seuil jeunesse, 2014.

Claude Clément revisite le conte traditionnel russe Petrouchka et le livret du ballet éponyme d’Igor Stravinsky et Alexandre Benois.

Ce conte folklorique retrace l’histoire d’une poupée dont le corps n’est composé que de sciure bourrée de paille, mais qui est doté de vie et d’amour. Petrouchka est aux Russes ce que Pinocchio est aux Italiens. Cette poupée renvoie à l’illustration d’une passion réelle, qui l’incite à vivre une vie humaine impossible pour lui. Ses déplacements parfois saccadés et maladroits, illustrent la douleur des émotions humaines enfermées dans un corps de tissu. Les trois personnages principaux constituent le trio éternel de la Comédie (Pierrot, Colombine et Arlequin de la Commedia dell’Arte, le mari, la femme, l’amant dans le drame bourgeois).

Le texte soigné se prête volontiers à la lecture à haute voix, il est volontairement musical et le lecteur peut sentir les variations de la musique.

Cet album grand format est merveilleusement illustré par Beppe Giacobbe. L’illustrateur présente de grandes double pages colorées. Il alterne les plans larges des scènes de rue et ceux beaucoup plus resserrés de l’univers quotidien des marionnettes. Un plus, la représentation du personnage d’Igor Stravinsky dans la foule à la fin de l’album.

Une splendide interprétation de Petrouchka dans ce conte illustré grand format.

Pour les curieux, les passionnés, les amateurs Petrouchka interprété par Rudolf Noureev en 1976.

Thierry B.

Publicités

Les commentaires sont fermés.