Nous sommes Charlie

Par défaut

charlie

Après l’effroyable et l’émotion, reprenons la réflexion et le dialogue, pour éviter que s’installent les amalgames, les idées reçues, les peurs. C’est notre métier, nous bibliothécaires jeunesse, nous sommes des passeurs et nous devons accompagner les enfants. Nous devons continuer à leur faire découvrir des ouvrages, albums, romans, contes et documentaires de qualités, engagés pour qu’ils se nourrissent, grandissent et deviennent des citoyens libres. Pour que ces enfants, en grandissant, ne cèdent pas aux sirènes du fanatisme, de l’obscurantisme et de tous les intégrismes. C’est le rôle de la littérature de jeunesse grâce aux auteurs, illustrateurs, conteurs, éditeurs, directeurs de fêtes du livre qui depuis longtemps et tout au long  de l’année proposent des textes, des dessins et des actions qui vont dans ce sens. C’est aussi le rôle, au quotidien, des bibliothécaires.

Le blog va reprendre ses chroniques, ses notes de lecture et ses infos autour de la lecture et la littérature de jeunesse. Une littérature qui éveille, qui interroge, qui chahute, qui bouscule, qui dérange.

liberte1

Liberté de Paul Eluard / Anouck Boisrobert, Louis Rigaud aux Ed Flammarion

« Et par le pouvoir d’un mot

je recommence ma vie

je suis né pour te connaître

pour te nommer… LIBERTE »

(extrait de Liberté de Paul Eluard)

Thierry B.

Publicités

Les commentaires sont fermés.