« La tour Eiffel est amoureuse » d’Irène Cohen-Jance et Maurizio A. C. Quarello

Par défaut

LatourEiffelestamoureuseLa tour Eiffel est amoureuse

Irène Cohen-Janca, illustrations de Maurizio A. C. Quarello

Ed Milan, 2014.

Dans cet album grand format, Irène Cohen-Janca raconte une histoire d’amour impossible. La tour Eiffel est malade, Elle est mélancolique. Elle fait grise mine, elle est malade d’amour. Ce sont les mouettes qui transportent la nouvelle à travers le ciel de Paris. Alors chaque monument va déclarait sa flamme. L’arc de triomphe, la colonne de la place Vendôme, l’ange de la Bastille, le temple des Buttes-Chaumont etc.. Mais rien n’y fait, la tour Eiffel connaît un amour impossible. Elle va répondre à ses prétendants parisiens et leur livrer le nom de son amoureux. Lui même ne le sait pas, il se situe très loin de Paris et contribue de façon très sérieuse à la sécurité maritime. Comme l’amour fait abattre des montagnes, un poète insomniaque les a vu réuni dans un étrange tableau, une nuit de pleine lune.

Ce tableau vous le découvrirez à la fin de l’album sur une double page. Une magnifique contre plongée de Maurizio A. C. Quarello.

Maurizio A. C. Quarello nous enchante par la qualité et la précision de ses illustrations. Un crayonné remarquable. Des détails à foison. Des clin-d’œil réservées au plus avertis. Par l’utilisation de trois couleurs, il joue avec le clair-obscur. Il s’amuse avec les lignes, les fuites, les plongées et les contre-plongées. Dans une succession de tableaux puissants et magnifiques, il offre une promenade graphique dans Paris. Grazie mille.

Et pour finir, un calligramme de Guillaume Apollinaire.

Thierry B.

Publicités

Les commentaires sont fermés.