« La drôle d’évasion » de Séverine Vidal

Par défaut

droleevasionLa drôle d’évasion

Séverine Vidal, illustrations de Marion Puech

Ed Sarbacane, collection Pépix

L’histoire se passe à San Francisco, dans la prison d’Alcatraz. Vous savez ? Non, enfin…si… après vous être renseigner. La célèbre prison dont personne ne s’est jamais évadé. Personne, sauf peut-être les trois célèbres « évadés d’Alcatraz ». Zach va visiter Alcatraz avec son père. Zach est documenté, il connaît la prison par cœur. Il a fait des recherches sur les « évadés d’Alcatraz », il vit avec eux, il s’est nourri d’anecdotes. Zach a donc décidé d’échapper à la surveillance de son père et des employés pendant la visite, pour tenter l’expérience : il va s’évader d’Alcatraz de la même manière que les trois personnages qu’il a étudié et son plan va fonctionner.

Quelle aventure, ce roman. Suspense, rebondissement, effets spéciaux, Séverine Vidal sort le grand jeu. Le récit oscille entre fait historique, fiction et science-fiction. A un rythme effréné le lecteur va parcourir les 150 pages. L’œil est attiré, je pourrais dire distrait, par les illustrations de Marion Puech, la typographie, les plans, les cartes car comme le veut Tibo Bérard (directeur de la collection) des « bonus » s’intercalent entre les chapitres.

Evadez-vous avec Zach, John, Clarence et les autres… !!!

Laissez vous surprendre par les titres déjà parus de la collection Pépix des éditions Sarbacane, comme « L’ogre au pull vert moutarde » de Marion Brunet.

Thierry B.

Publicités

  1. Pingback: « Popy la tornade  de Stéphanie Richard | «Lecture jeunesse 83