« Le passage du diable » d’Anne Fine

Par défaut

passagediableLe passage du diable

Anne Fine

L’Ecole des Loisirs, Medium 2014

David ne connaît du monde que sa chambre, quasi carcérale, avec une petite fenêtre qui ne lui permet de voir qu’un coin de ciel, et sa mère, qui passe les journées à son chevet, car il est malade. C’est du moins ce qu’il a toujours su, ou plutôt cru : pourquoi douter de sa mère qui est tout pour lui et qui l’adore ?

Les livres occupent ses jours lorsqu’il ne dort pas, et ses nuits sont un théâtre permanent. La maison de poupées – réplique exacte jusqu’au moindre tapis de la maison de famille de sa mère, et ses figurines en bois – sont ses compagnons de jeux.

Mais cet univers, qui ne constitue que le premier chapitre du roman, est brisé en un instant. Des voisins se sont inquiétés d’apercevoir cet enfant chétif une des rares fois où sa mère l’a descendu au jardin, et préviennent le médecin du village, qui vient l’ausculter et découvre son étrange vie/survie. Il l’accueille chez lui, la mère est hospitalisée. Commence alors pour David une nouvelle vie dans une famille « normale », jusqu’au jour où une personne de la famille de sa mère se manifeste. Homme à double visage, à l’image d’une des poupées de la maison. David découvre ce qu’il reste de sa famille, et sa maison grandeur nature. Il va enfin comprendre pourquoi sa mère s’en est enfuie, et pourquoi elle a agi ainsi envers lui.

Jany T.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.