« Victoria rêve » de Timothée de Fombelle

Par défaut

victoriareveVictoria rêve

Timothée de Fombelle,

Gallimard jeunesse, 2012

Victoria, jeune collégienne, lit énormément et passe son temps à rêver. Elle adorerait vivre des aventures peuplées de cow-boys et d’indiens, ou encore piloter un avion et aller jusqu’au bout du monde. Malgré son tempérament rêveur, elle sait tout de même faire la différence entre songe et réalité. Alors, le jour où son camarade d’école Jo lui réclame trois cheyennes qu’elle ne connaît pas avant de voir son père sortir en douce de la maison habillé en cow-boy, elle se pose des questions. Surtout qu’il y a plus étrange encore : ses livres se volatilisent peu à peu dans sa bibliothèque et l’horloge du salon disparaît mystérieusement justement après un rêve que Victoria a fait dans lequel la même horloge s’envolait par la fenêtre direction le sud.
Le rêve aurait-il rejoint la réalité ? Victoria est bien décidée à tirer cette affaire au clair. Quand elle connaîtra le fin mot de l’histoire, elle se rendra compte que les aventures que l’on vit dans la vraie vie ont beaucoup de valeur aussi, tout comme les « personnages » qui la peuplent.

Après Vango, Timothée de Fombelle nous offre un joli petit roman dans un registre différent mais tout aussi prenant et bien écrit. Délicatement illustré par François Place, il nous fait réfléchir sur le côté romanesque de la vie et les dévoreurs de livres se reconnaîtront sûrement en Victoria. A conseiller dès l’âge de neuf ans, aux rêveurs comme à ceux qui ne le sont pas encore.

A noter que ce texte existe également en version audio, lu par Timothée de Fombelle lui-même.

Marie N.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.