« Sale bête: on ira tous au charadis » de Krassinsky et Mazaurette

Par défaut

salebeteSale bête: on ira tous au charadis

Krassinsky et Mazaurette

Editions Dupuis

9782800155791

Après avoir découvert le pouvoir de nuisance du hargneux Bestiole dans sa famille d’accueil, hilarant échantillon de bêtise humaine, on pouvait craindre une suite sans surprise. Ce deuxième opus parvient pourtant à combler toutes nos attentes et confirme Bestiole champion toutes catégories du plus vilain méchant de la bande dessinée animalière (et au passage, élève ses auteurs Krassinsky-Mazaurette au rang du meilleur tandem de la bande dessinée humoristique).

Si vous ne connaissez pas encore Sale bête, précipitez-vous sur Hamster drame, premier tome sans lequel on ne saurait savourer comme il se doit l’évolution des personnages, et découvrez ce hamster mal programmé par La Fabrique d’animaux familiers, « bouillie génétique purulente » qui rêve de « trépaner l’humanité », le diabolique Clarky dont les airs patelins de chapoutou tout doux et la fourrure rose parsemée de petits cœurs dissimulent les noirs desseins (rien moins qu’asservir la race humaine au seul bénéfice de la gente féline), en compagnie de la famille Bastogne, toujours aussi caricaturale, dont les secrets intimes et honteux seront bientôt dévoilés par ce fouineur de Bestiole.

Définitivement jubilatoire!

Marie H.

Publicités

Les commentaires sont fermés.