« Bienvenue chez les Tous-pareils » d’Edwige Planchin et Cédric Forest

Par défaut

tous-pareilsBienvenue chez les tous-pareils

Edwige Planchin, illustrations de Cédric Forest

Ed Fleur de ville, 2013.

Sur la planète des « Tous-pareils », tout est identique, les gens sont bleus, grands et très beaux. Les maisons, la musique, les aliments, les cadeaux sont identiques. Sur la planète des « Tous-différents », tout est varié, les gens sont verts, jaunes, rouges, oranges, marrons. Ils sont grands, petits, gros, maigres, laids, beaux etc. Ils ont des passions, des talents variés. Ils pratiquent des activités différentes, ils pensent différemment et débatent librement de leurs idées. Un jour Prune, Canari et Coquelicot, trois habitants de la planète des « Tous-différents » arrivent chez les « Tous-pareils ». Attention ils sèment la panique, ils déstabilisent l’ordre en place, ils mettent un peu de fantaisie dans ce monde uniformément bleu.

Edwige Planchin écrit une jolie fable sur la richesse de la différence. Elle met en relief ses bienfaits, l’enrichessement qu’elle apporte aux habitants de la planète des « Tous-différents » et aussi aux habitants de la planète des « Tous-pareils » par cette petite phrase : « La fête est une belle réussite, même si certains Tous-pareils sont absents, préférant leur calme habituel, c’est là leur liberté. »

Cédric Forest joue avec la différences des couleurs dans ses illustrations : les monochromes versus les multicolores ! Il joue avec les tailles des personnages, leurs visages, leurs expressions. Le tout dans un univers souvent loufoque.

Un petit album carré à mettre dans toutes les mains à partir du plus jeune âge. A mettre dans les mains des enfants des Tous-différents et des Tous-pareils !

Thierry B.

Publicités

Les commentaires sont fermés.