« Un jour mes parents viendront » d’Ingrid Chabbert et Stéphanie Augusseau

Par défaut

unjourUn jour mes parents viendront

Ingrid Chabbert, illustrations de Stéphanie Augusseau

Ed Alice jeunesse

Une petite fille attend dans un orphelinat du bout du monde des parents adoptifs. Elle raconte au lecteur son arrivée, sa vie entre les murs de l’établissement, ses peines, ses petites joies, les autres enfants. Les départs tant attendus et pourtant si redoutés, surtout pour ceux qui restent. Et puis un jour, elle entend son nom, c’est son tour…

Ingrid Chabbert croque un morceau, un instant de vie d’une petite fille dans un orphelinat. Un cas particulier, un focus qui ne peut et ne veut en aucun cas refleter toutes les situations existantes. Cet album ne se veut pas un plaidoyer sur le sujet de l’adoption, simplement une jolie histoire. Celle-ci peut paraître édulcorée de prime abord, et nous avons beaucoup parlé et débattu entre collègues, elle évoque le sujet de l’intérieur et non du côté des futurs parents comme très souvent.

Stéphanie Augusseau joue sur l’alternance des couleurs froides et chaudes pour renforcer le récit. L’espoir est illustré par la couleur jaune qui apparaît dans les lucarnes des hauts et épais murs bleus de l’orphelinat. Les attitudes de l’enfant laissent transparaître sa détermination. L’espoir est présent jusqu’à la dernière page de garde, grâce au cerf-volant bleu profond dans l’immensité d’un jaune éclatant et lumineux.

Thierry B.

Publicités

Une réponse

  1. J’ai gagné cet album et ce fût un réel bonheur de le découvrir. Etant de l’autre côté de la porte, j’ai été particulièrement touchée par cette histoire très bien écrite et illustrée.