« Le grand voyage de Mademoiselle Prudence » de Charlotte Gastaut

Par défaut

prudenceLe grand voyage de Mademoiselle Prudence

Charlotte Gastaut

Ed Flammarion Père-Castor, 2010.

Charlotte Gastaut a un petit faible pour cet album. Celui qu’elle voulait trasmettre à sa fille, un hommage à « Moumine le troll« . Quand elle présente ce projet, elle ne concède rien ou si peu. Elle obtient carte blanche. Ainsi cet album compile des découpes dans les pages, des transparents, l’utilisation de la 5ème couleur. Toutes ces techniques font de cet album un objet-livre très réussi.

L’histoire commence par mille recommandations de la part d’une voix extérieure, celle d’un parent. Volontairement il n’est pas sexué par l’auteure. Le lecteur ne sait donc pas si c’est la maman ou le papa. Cette accumulation de phrases se traduit sur la page par un amoncellement typographique. Petit à petit la typographie disparaît et Prudence s’évade. Elle passe de page en page au travers des découpes. Elles laissent apparaître de jolis jeux dans la narration et permettent un aller-retour très intéressant.

Quand Prudence se baigne, le lecteur la devine dans le flou de l’eau. C’est grâce au jeu des pages transparentes qui la laisse entrevoir sur deux ou trois épaisseurs dans un très bel effet aquatique, de sirènes, de poissons et d’algues.

Sans oublier de très jolies pages de garde !

Charlotte Gastaut était présente à la Fête du livre jeunesse de Villeurbanne

Thierry B.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.