« Couic ! » de Valérie Strullu

Par défaut

couicCouic !

Valérie Strullu

Ed Âne bâté

L’histoire est racontée par une vieille brebis, l’histoire de jeunes et doux agneaux. Ces derniers ne goûteront pas les joies de la vie. La vieille brebis explique aux lecteurs que ces agneaux ont des prédateurs : la buse, le loup, le renard. Par l’illustration du renard, Valérie Strullu réussit la mise en abîme de son dernier album, « Mon voisin » qui a reçu le premier prix « petit grain de sel » 2013 salon jeunesse du Pouliguen (44) . Mais les deux prédateurs les plus dangereux sont les chers maîtres si affectueux ! Ceux qui mettent tant d’ardeur au travail pour les nourrir, les élever, les soigner… Et puis un jour : « Crac, Couic !, Croc » !!!

Valérie Strullu explique la chaîne alimentaire de façon simple, directe, talentueuse avec une pointe d’humour noir et un soupçon d’ironie. Pense-t-on à ces bêtes lorsque l’on savoure une côtelette, un gigot, un ragoût. En lisant cet album on y repense, c’est certain.

On retrouve de grands aplats de couleurs dans ses illustrations. Sa palette va du noir au rouge sang qui contrastent avec le blanc immaculé des agneaux. En clin d’oeil à cette chaîne alimentaire, un estomac et son tube digestif apparaît sur les pages de garde.

Pour terminer l’histoire, la vieille brebis explique qu’elle pourrait envisager plusieurs solutions : parler aux agneaux, faire l’autruche… Elle préfère laisser l’initiative aux lecteurs en leur laissant l’adresse de la ferme de Kerdrennec dans le Finistère. Une adresse à laquelle chacun d’entre nous pourra adresser un mot aux maîtres si affectueux !

Thierry B.

Publicités

  1. Pingback: "Le chercheur d’os" de Valérie Strullu | Lecture jeunesse 83