Mario Ramos

Par défaut

Hommage à Mario Ramos, décédé à l’âge de 54 ans dimanche 16 décembre en Belgique, son pays natal. Voilà ce qu’il disait de lui sur son site :

« Un bon livre c’est d’abord une bonne histoire.  Le texte et les dessins sont intimement liés, les deux racontent l’histoire. Sans oublier l’humour ( la politesse du désespoir ). Je recherche la simplicité (qui demande parfois beaucoup de travail).  L’album pour enfants parle aussi aux adultes, d’où l’importance des différents niveaux de lecture. De toute façon, un enfant comprend toujours beaucoup plus que ce qu’on croit.  Il faut être très humble par rapport à la création. On attrape des idées qui sont là, autour de nous. Elles ne font que nous traverser pour atterrir sur la feuille blanche.  Notre travail, c’est de rendre cela visible. C’est une façon de communiquer. Avec un crayon et du papier, tout est possible. C’est magique ! »

Il avait obtenu le Prix Versele en 2008 pour son album « Loup, loup y es-tu ? » aux Ed Pastel Ecole des Loisirs.

ramos

Thierry B.

Publicités

  1. Monsieur Ramos, ma fille de 5 ans vient de s’endormir avec « Mon ballon » et vient de s’esclaffer « Mario Ramos c’est mon auteur préféré »,…. quelle ne fût pas ma tristesse lorsque j’ai appris votre disparition en surfant sur le net il y a quelques instants. Reposez en paix Grand Monsieur.

  2. Il était venu dans nos écoles il y a quelques années, nous avions travaillé sur ses magnifiques albums. Il m’avait fait l’effet d’une personne très timide et réservée. Vraiment ses album étaient riches pour travailler avec les enfants….