« Ma vie océan » de Mireille Disdero

Par défaut

vieoceanMa vie océan

Mireille Disdero

 

Ed Seuil

Héloïse se retrouve dans les Alpes, dans une maison d’adolescents. Elle s’enferme, ne parle plus, ne mange pas. Dans les Alpes c’est l’hiver, il neige, il fait froid. Le froid est partout, dehors, dans l’établissement malgré les efforts et les compétences du personnel, dans son corps, dans son coeur. Héloïse est rescapée du Tsunami dans lequel ses parents ont disparu. Elle a survécu au flot de boue, de débris, de détritus, de corps. Aujourd’hui elle survit dans cette maison. Survivre…

Héloïse va apprendre à survivre avec l’abscence de ses parents, apprendre à vivre avec les autres. Ceux qui l’entourent dans cette maison, ceux qui lui apportent de l’aide, de l’amitiés, de l’amour aussi. De plus elle va découvrir sa tante maternelle. C’est le personnage clé du roman, la boué de secours.

Mireille Disdero nous propose un roman poignant. Jamais larmoyante, toujours juste, l’écriture de Mireille est bouleversante. Le lecteur suit le voyage introspectif d’Héloïse au plus près, son très bel exemple de reconstruction. C’est triste, c’est magnifique d’espoir, de bonheur et de vie.

Thierry B.

Publicités

  1. Pingback: "A l’ombre de l’oubli" de Mireille Disdero | Lecture jeunesse 83