« Krokmais » de Muriel Zürcher et Emilia Conesa

Par défaut

Krokmais

Muriel Zürcher, illustrations  d’Emilia Conesa

Ed Winioux

Fantine a trouvé un monstre et l’a adopté, un monstre tout petit, minuscule avec un appétit d’ogre. Il dévore les « mais » c’est la raison pour laquelle il s’appelle « Krokmais« . Il gobe, il engloutit, il ne fait qu’une bouchée de tous les « mais » qu’il entend. Cette situation arrange bien Fantine. Quand une personne lui dit : « Tu peux faire quelquechose MAIS pas cela… » « Krokmais » avale le « mais » et la phrase devient positive pour Fantine et les betises commencent….

Muriel Zürcher aborde dans cet album l’ opposition du tout-petit. Le traitement du sujet est clair, amusant et formateur.

Les illustrations d’Emilia Conesa sont savoureuses et gourmandes à l’image de « Krokmais« . Des papiers imprimés, des papiers découpés, des lettres qui se promènenent sur les illustrations, qui fuguent sur la page blanche. Des couleurs papiers kraft, brunes, marrons parfois orangées qui vont du foncé au clair. Elles donnent un aspect appétissant façon tablette de chocolat de cuisine !

L’album est carré, une fois ouvert la 1er et la 4ème de couverture forment un tableau. Les pages de garde sont recouvertes d’un papier brun imprimé de lettres à l’envers. La typographie retranscrit celle d’une machine à écrire. Les tailles varient selon la narration, en alternance avec des lettres découpés. Cet album est un joli objet bien construit, c’est beau.

Thierry B.

Publicités

  1. Pingback: "Suikiri Saïra" de Pépito Matéo et Bellagamba | Lecture jeunesse 83

  2. Bravo à Muriel et à Emilia ! La « kroknique » donne envie de le dévorer, de le « kroker » cet album…