« Mya et le mot qu’on ne pouvait prononcer » de Françoise Guyon

Par défaut

Mya et le mot qu’on ne pouvait prononcer

Françoise Guyon, illustrations de Roger Orengo

Ed Grandir

Nous sommes en Birmanie. Chez la Dame de Rangoon. Mya ne connait pas son père, emprisonné pour délit de liberté. Une petite fille qui grandit dans l’absence. Qui suit l’itinéraire de chaque petite fille du pays. Et qui s’interroge sur les mots, en particulier les mots Dictature/République…

Les images et le texte vibrent ensemble. Emotion. Réflexion. Les auteurs poursuivent ici leur œuvre sur l’enfance et ses droits. Travail aussi salutaire que réussi à travers toute la collection.

Rappel de quelques titres phares : Karim et la ville poussière, Thi-Them et l’usine de jouets…

 Patrick Joquel

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.