« Mon papa est un zarzouilleur » de Séverine Vidal et Eléonore Thuillier

Par défaut

Mon papa est un zarzouilleurinteressant

Séverine Vidal, illustrations d’Eléonore Thuillier

Ed Les P’tits Bérets

Depuis quelque temps le papa de Zoé ne va plus au travail. Il reste à la maison et s’occupe d’elle. Elle aime ce changement là, Zoé. Oui mais quand elle fait les courses avec maman, elle ne peut plus choisir ce qu’elle veut, car ces articles coûtent les « yeux de la tête ». Un jour elle accompagne son père pour vendre son ancien petit vélo rose à la brocante, pour essayer de « mettre du beurre dans les épinards ». Ces attitudes la rendent triste, alors elle décide de passer à l’action pour venir en aide à son père et l’aider à retrouver un travail.

Séverine Vidal aborde le thème du chômage et ses répercussions sur le milieu familial dans un album simple et abordable. Avec beaucoup de finesse, d’humour et d’élégance, elle décrit les sentiments de cette petite fille confrontée au chômage de son père, à sa présence permanente à la maison. Une petite fille vive qui essaie de comprendre le changement brutal auquel la famille est confrontée. Elle cherche des solutions avec  l’énergie, les moyens et la naïveté de son âge. C’est craquant !

Eléonore Thuillier a choisit des couleurs vives. Rouge, jaune, bleu, orange…contrastent avec l’ambiance morose qui règne dans cette maison. Elles renforcent le caractère pétillant de Zoé et son énergie à faire avancer le problème de son papa. Les personnages sont expressifs avec des yeux très grands, très ronds, très blanc avec un point noir pour pupille.

Petit album carré aux pages de garde jaune avec dans l’angle le chat roux de la famille qui n’a pas la même attitude au début et à la fin.

Vous vous demandez toujours après la lecture de cette note de lecture qu’est qu’un zarzouilleur ? Vous trouverez la réponse au milieu de l’album ! C’est un métier ça zarzouilleur ?

Thierry B.

Publicités

Les commentaires sont fermés.