« Un accordéon sinon rien » d’Ingrid Chabbert et Manola Caprini

Par défaut

Un accordéon sinon rien

Ingrid Chabbert, illustrations de Manola Caprini

Ed Les petits pas de Ioannis, 2012

Collection « A pleines dents ».

Félicien, 10 ans, joue de l’accordéon, il aime ça et de plus il est doué. Son accordéon est son compagnon le plus fidèle. Ses parents, sa famille sont fiers de lui, oui, mais voilà, être un petit prodige de l’accordéon, vis à vis de ses copains et camarades de classe c’est pas fun. S’appelait Félicien, un prénom de « vieux » et jouer de l’accordéon comme les « vieux » cela n’est pas tendance. Les railleries fusent et Félicien se fait chahuter constamment. Alors pour rentrer dans le rang, il décide de ne plus en jouer et il remise son accordéon au fond du placard. le tout avec beaucoup de regret et d’amertume, mais c’est le prix à payer pour (re)devenir un garçon « normal », un mouton dans le troupeau !!! Un évènement musical le sauvera, un évènement de taille internationale. Une star « branchouille » a repérer un de ses morceaux sur le net et va s’en servir pour son prochain tube. Félicien est heureux, il retrouve son accordéon et devient à son tour la star de son école. L’accordéon retrouve d’un coup ses lettres de noblesse.

Voilà un roman pour la jeunesse court, facile à lire, drôle, émouvant qui aborde le thème de la différence à travers une pratique culturelle, la musique. La pratique d’un instrument de musique ancien et populaire, voire un peu désué : l’accordéon. Félicien est différent uniquement car il joue de l’accordéon et aime écouter de la musique d’accordéonistes célèbres. Ingrid Chabbert insiste sur l’acceptation de l’autre, sur le regard que les autres lui portent avec beaucoup de finesse et d’élégance. Le personnage est touchant, emplie d’humanité.

Avec « Le devoir bizarroïde » d’Anne loyer et Emilie Michaud, les éditions Les petits pas de Ioannis sortent leurs 2 premiers romans pour la jeunesse. Cette jeune maison d’édition n’avait, pour le moment, qu’une parution d’albums. Destinée à un public de jeunes lecteurs (7 – 10 ans), ces romans illustrés conservent la thèmatique de la maison d’édition. Lj83 souhaite beaucoup de succès à cette nouvelle collection.

Thierry B.

Publicités