« Le Petit Poucet » de Richard Martino

Par défaut

Le Petit Poucet

Richard Martino

Bamboo – Collection Pouss’ de Bamboo

Les bandes dessinées sans texte se multiplient, souvent pour notre plus grande joie. Certaines d’entre elles ont fait l’objet de très belles réussites, Château chat de Loïc Jouannigot, L’ours et le petit garçon de Grégory Rogers et Anuki de Stéphane Sénégas, et ont donné naissance à des séries de qualité constante, comme Petit Poilu, pour ne citer que le plus connus.

Cette nouvelle collection chez Bamboo est à priori une bonne idée : mettre les contes traditionnels à la portée des plus jeunes dans des bandes dessinées au graphisme dynamique et facile, avec une utilisation intelligente des idéogrammes pour remplacer les textes des dialogues.

Mais que dire de l’appareil « ludique et pédagogique » qui l’accompagne ? Qu’est-ce qui peut justifier le choix d’une réécriture du texte original, qui apparaît ici tronqué et appauvri?

Et la partie « Apprends à dessiner », avec son coté bâclé et commercial, était-elle bien nécessaire? C’est dommage, la bd fonctionne bien, avec un dessin simple et ferme, des personnages expressifs et des mises en situation lisibles d’un seul coup d’œil. Vraiment dommage.

Marie H.

Publicités

Les commentaires sont fermés.