« Trop fort, Tony! » d’Eric Simard

Par défaut

Trop fort, Tony !

Eric Simard

Oskar éditeur

Tony est fan de foot. Un jour, c’est sûr, il sera aussi fort que les joueurs de l’équipe de France. Enfin, dans ses rêves surtout, car pour atteindre ce niveau, il faut travailler dur. Et Tony s’entraîne plus sur son ordinateur que sur le terrain. Mais voilà qu’un homme mystérieux lui donne une petite bouteille en lui glissant à l’oreille : Si tu en bois avant les matches, tu joueras comme un dieu. Invraisemblable ! C’est bien pour ça qu’il n’en parle à personne.

Mais comment résister à la curiosité ? Le premier match de championnat est l’occasion de vérifier l’absurdité de l’affirmation mais, contre toute attente, le produit fait bien l’effet promis. Tony éblouit son équipe et enchaîne les buts. Il éprouve néanmoins très rapidement un profond malaise à avoir volé ce succès en trichant et décide de se débarrasser du produit dopant, d’autant que des effets secondaires très désagréables se font sentir. Ce qui l’oblige à mentir de nouveau. Pour se racheter et effacer son sentiment de culpabilité, il se met à s’entraîner vraiment et améliore peu à peu son jeu. Mais la date du match décisif approche et, rançon du succès, tout le monde compte sur lui pour faire gagner son équipe. Malgré ses progrès, Tony est tenté d’avoir recours au produit, une dernière fois…

Avec cette courte histoire, Eric Simard invite à de jeunes lecteurs à réfléchir au problème du dopage et, plus largement, de la tricherie, lorsque le désir de briller facilement aux yeux des autres s’oppose au besoin, plus profond, de gagner l’estime de ceux qui vous aiment par des progrès qui ne peuvent s’obtenir que par le travail et les efforts.

Marie H.

Publicités

Les commentaires sont fermés.