« Waterloo Necropolis » de Mary Hooper

Par défaut

Wateloo Necropolis

Mary Hooper

Traduit de l’anglais par Fanny Ladd et Patricia Duez

Editions ( Les Grandes personnes )

Grace et Lily sont orphelines. Réduites à la misère par les coups du sort, elles survivent difficilement dans les bas quartiers de Londres. Nous sommes à la fin du XIXème siècle et le contexte évoque les romans de Dickens. Nous croiserons en effet le grand homme, à la faveur d’un évènement historique important, et la référence n’a rien d’anecdotique car c’est tout le récit qui lui rend hommage. Dans le considérable travail de recherche qu’elle a effectué, Mary Hooper s’appuie en effet sur son « Dictionnaire de Londres » paru en 1888 et nous en cite de nombreux passages.

Si l’intrigue repose sur un mécanisme très simple – deux adolescentes sans défense sont livrées à la convoitise et la cupidité d’odieux profiteurs, bien décidés à les spolier d’uau cœur de la société victorienne avec une grande efficacité. L’auteur a choisi d’en explorer un aspect mal connu, celui des surprenantes coutumes funéraires en vigueur à cette époque. Malgré cette atmosphère morbide (l’histoire débute dans un cimetière, Grace doit travailler dans une entreprise de pompes funèbres et la mort est partout présente dans la population des plus pauvres), le roman est porté par la détermination et le courage d’une jeune héroïne hors du commun, poussée par la volonté de survivre sans jamais se laisser corrompre. Nous nous attachons très vite à son parcours qui, par le talent d’une écriture alerte et soignée, emporte l’adhésion du lecteur dès les premières lignes.

Marie H.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.