« Entre deux rafales » d’Arnaud Tiercelin

Par défaut

Entre deux rafales

Arnaud Tiercelin

Ed du Rouergue – Collection DoAdo

Il est dans la salle d’attente d’un hôpital, il y a passé la nuit, il n’a pas dormi. Elle se réveille dans une chambre blanche, elle est reliée à des perfusions, elle a mal, elle ne se souvient de rien. Ils avaient décidé de partir ensemble, sur un scooter volé, sans aucun plan précis, juste s’aimer loin de tout.

En chapitres alternés, Arthur et Emma se racontent. Lui se souvient, évoque son parcours douloureux, une enfance pourrie entre une mère toxico et un père alcoolique, la Ddass, les familles d’accueil, les humiliations, l’assistante sociale, les premiers dérapages. Et Emma. En phrases heurtées, bribes de souvenirs décousues, chronologie bousculée. En état de choc. Il est seul. Il est recherché. Non assistance en personne en danger. Elle essaie d’apprivoiser la douleur et d’échapper à la peur, de se souvenir, de reconnaître ses parents, d’apprendre sa vie. Se cogne aux blancs de sa mémoire. Ne sait plus qui elle est.

Le texte est bouleversant, porté par une écriture rapide, nerveuse et pourtant sensible. Ces deux-là nous accompagneront longtemps, avec leurs souffrances, leurs espoirs et leur envie de vivre. Et l’on se prend à espérer, contre tout réalisme, qu’ils vont se retrouver et qu’ils pourront s’aimer encore.

Marie H.

Publicités