« Camille aime pas danser » de Marie-Sophie Vermot

Par défaut

Camille aime pas danserinteressant

Marie-Sophie Vermot

Ed Thierry Magnier

Anastasia et Camille sont soeurs, elles vivent avec leur mère dans la maison de vacances près de la falaise. Leur mère l’a obtenue après le divorce. Leur père, architecte, n’a guère de contact avec elles et avec son ex-femme depuis le jour où il a rencontrer Elsa.  Anastasia, l’aînée, rayonne, elle aime la mode, passe ses soirées au téléphone, remplit une vie de lycéenne entière. Camille, la seconde, plus solitaire, apparaît, aux yeux de sa mère, comme chaotique.

Un jour, la nouvelle tombe : Anastasia est enceinte, elle a dépassé le délai légal en France pour avorter et elle ne désire pas cet enfant. Leur mère s’effondre, elle nie les faits, les écarte et « fait l’autruche ». Mathilde, la soeur de leur mère va prendre la situation en main. Elle organise le voyage en Espagne, réserve les billets de train, prend les rendez-vous à la clinique, assure le quotidien des filles à la maison aidée par leur grand-mère.

Marie-Sophie Vermot traite le sujet de l’avortement avec beaucoup de douceur, de sensibilité. Elle incite le lecteur à se poser des questions. Elle pose le problème, l’analyse différemment suivant les personnages. Chacun a une opinion, chacun l’affronte à sa manière. L’auteure ne fait pas de plaidoyer ni en faveur, ni contre la décision d’Anastasia. Un sujet sensible traité sous forme d’exemple, un morceau de vie.

Thierry B.

Publicités

Une réponse