« l’envol » de Catherine Leblanc et Yating Hung

Par défaut

L’envol

Catherine Leblanc, Illustrations de Yating Hung

Éditions Chan-Ok

C’est l’histoire d’un oisillon blottit au fond de son nid. Le nid est son refuge. Il est protégé des dangers extérieurs qui le guettent. Dangers du climat, dangers des prédateurs. Ses amis, ses parents veulent l’entraîner au dehors. Il a peur. Un jour, il se décide, il se risque, il sort. Il s’aventure, devient plus hardi. Il combat ses appréhensions, ses doutes et ses peurs. Il s’élance, il vole.

Le texte de cette belle métaphore est découpé en strophe comme dans un poème. Ces strophes sont toutes construites avec deux phrases. La première narrative, la deuxième très poétique à la manière d’un Haïku. La construction du texte et la syntaxe accentuent l’émotion des sentiments de l’oisillon.

Les illustrations de Yating Hung sont en parfaite harmonie avec le texte. Des illustrations colorées, faussement naïves. Vous noterez un gros travail sur la perspective et les plans. Des zooms, des plongées vertigineuses, et des contre plongées hallucinantes. Deux magnifiques pages de garde ornées de « feuilles-plumes » ou « plumes-feuilles », à vous de choisir. C’est beau !

Retrouvez cette note de lecture sur Les Histoires Sans Fin.

Thierry B.

Publicités

Les commentaires sont fermés.