« Zen City » de Grégoire Hervier

Par défaut

Zen City

Grégoire Hervier

Ed Au Diable Vauvert

 Lauréat du Prix Littéraire des lycéens et apprentis PACA 2011

« Bienvenue sur mon blog ! Je me présente : Dominique Dubois. Mon nom ne vous évoque certainement pas grand-chose et pour cause, je suis un type tout à fait commun, menant une vie tout ce qu’il y a d’ordinaire. Le genre d’individu qui ressemble un peu à tout le monde et qu’on ne remarque jamais. »

Peu accrocheur comme entrée en matière. Ce type ordinaire va pourtant se retrouver l’élément déclencheur d’évènements tragiques qui soulèveront de grandes questions éthiques au cœur de notre société.

Cadre moyen trentenaire, il décroche enfin, après une longue période de chômage, un poste inespéré à Zen City, cadre idéal pour les cadres du futur. Un véritable Eldorado high-tech. Zen City et son contrat Global Life, comprenant conseiller personnel et multiples facilités d’emprunt ; sa télésurveillance et son traçage RFID pour une sécurité optimale ; son programme de remise à niveau d’image personnelle avec coach et analyse transactionnelle ; son PerfectPhone, avec accès au réseau de socialisation live Proxifun ; son Zen marché, centre commercial 2.0, et son neuromarketting, destiné à prévenir le moindre de vos désirs …

Cette ville expérimentale à la pointe de la technologie est le paradis de l’abondance, du confort et de la sécurité. Comment la vie de Dominique Dubois a-t-elle donc pu se transformer en cauchemar ? Meurtre, espionnage, infiltration terroriste, expérimentations scientifiques clandestines, rien ne prédestinait ce garçon tranquille à vivre tant d’expériences extrêmes.

Deux narrateurs se partagent le récit. Dominique Dubois se confie sur son blog, puis dans un journal intime. Ses confidences constituent un témoignage vivant et imagé, souvent teinté d’humour, du quotidien de Zen city. Elles fournissent la matière première d’un livre document sur la très médiatisée ‘Tragédie de Zen City’, dont l’auteur s’efforce de mettre à jour les causes, dans un style neutre et objectif. Ces différentes formes narratives se complètent heureusement et permettent de mêler à la fiction des informations scientifiques très concrètes.

On ne sait ce qui effraye le plus dans cette description méthodique d’une organisation sociale conçue pour être parfaite : l’obsession sécuritaire, la frénésie consumériste ou les progrès technologiques qui, alliés aux stratégies de communication, permettent de contrôler et manipuler les foules. Le futur idéal selon Global Life est pourtant à deux doigts de la réalité. Ce qui relève encore, pour l’instant, de l’anticipation se mêle à une observation grinçante de phénomènes tristement contemporains : rapports de séduction formatés et utilitaires, uniformisation des goûts, conception matérielle et standardisée du bonheur, mise en scène de son intimité vécue comme un jeu de rôle, sympathies factices de réseaux, surveillance intrusive, avenir à crédit. Si la composante thriller est assez prévisible, la satire sociale est redoutablement efficace et pertinente. Zen City, nous y sommes presque.

 Grégoire Hervier a également créé un site, où l’on peut accéder à toute la documentation qui lui a permis de traiter ce sujet. Voici ce qu’il en dit dans un entretien : 

G.H. : Ce site se veut un prolongement des thèmes abordés dans le roman : les villes 2.0, les puces RFID, le marketing, la publicité ciblée, les neurosciences, avec notamment des repères bibliographiques et des liens vers des articles qui montrent que ce que l’on pourrait prendre pour de l’anticipation est en fait déjà une réalité…

Une somme d’informations riche et édifiante.

Pour ceux qui ont aimé Zen City (et je les souhaite nombreux), je recommanderais le roman de l’allemand Reinhold Ziegler, Version 5.12, écrit en 1997 et publié dans la collection Médium de l’Ecole des loisirs. Sur un sujet très proche mais de style très différent, il peut être intéressant de comparer sa cité idéale de Wohnwiesen, ville parfaite pour des êtres parfaits imaginée à la fin du XXème siècle, à celle de Grégoire Hervier qui a intégré les bouleversements technologiques des quinze dernières années.

Marie H.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.