« Croque ! La nourrissante histoire de la vie » de Aleksandra et Daniel Mizielinski

Par défaut

Croque ! La nourrissante histoire de la vie

Textes et images de Aleksandra et Daniel Mizielinski

Adapté du polonais

Editions Rue du Monde

Cet album destiné aux plus jeunes parle sans détour du sujet le plus tabou : la mort. Pas de quoi s’effrayer pourtant, tout y est présenté de façon totalement dédramatisée. Car il s’agit du cycle de la vie et les choses se passent selon l’ordre naturel des choses. Qu’un animal meure de vieillesse ou serve de repas à son prédateur, chaque corps alimente une autre vie et tout est bien ainsi.

L’album s’ouvre sur une fleur épanouie puis c’est une myriade de pucerons qui se nourrissent de sa sève et envahissent la page suivante. Ensuite, un puceron sera avalé par une coccinelle qui sera gobée par un oiseau qui sera mangé par un renard … Nous pourrons retrouver plus loin, dans l’estomac d’un chat, un vison dans l’estomac duquel nous pouvons voir une musaraigne, dans l’estomac de laquelle il y a un bousier, jeu de gigogne bienvenu dont les auteurs savent ne pas abuser. Et lorsque ce chat meurt à son tour, parce qu’il était très très très vieux, à cet endroit, une fleur a poussé. Cette fleur rayonne comme un soleil sur la page finale, identique à celle du début de l’album. La boucle est calmement bouclée, sur cette image ronde et sereine

Le parti pris graphique, un noir et blanc au trait naïf, utilisant les hachures et les pointillés comme autant de matières, cible bien son jeune public. Chaque animal concerné s’étale largement sur les doubles pages de l’album, lui-même de beau format, et se détache très clairement sur de grandes plages blanches.

Le texte, en grosses capitales rouges, énonce le fait essentiel : une coccinelle a mangé le puceron. Les oiseaux sont ici une bergeronnette, un martin-pêcheur, un grand-duc, de manière à enrichir son vocabulaire tout en abordant l’immense variété animale. De plus, quelques astérisques offrent en supplément une petite leçon d’histoire naturelle, donnant la définition du nécrophore et du frai de la grenouille, ou encore expliquant l’évolution du scarabée bousier.

Cet album sait allier l’intelligence de son propos à une grande efficacité visuelle, enchaînant les images avec beaucoup de cohérence et de simplicité, et constitue une très belle réussite en cette année de la biodiversité.

Marie H.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.