« Des crêpes à l’eau » de Sandrine Beau

Par défaut

Des crêpes à l’eau

Sandrine Beau, illustrations de Sandrine Kao

Ed Grasset-jeunesse, 2011

Solène vit seule avec sa maman. Elle se débrouille toute les deux pour survivre. Leur plat favori : des crêpes à l’eau. C’est pratique quand le lait manque dans le frigo. Il n’y a pas que le lait qui manque dans le frigo…. Avant la séparation de ses parents, tout était différent. Aujourd’hui Solène n’a qu’une copine, Zoé, elles habitent toutes les deux dans le même immeuble. C’est auprès de Zoé que Solène s’amuse, trouve du réconfort, se confie etc. Solène se méfie de « Monsieur cartable » qui visite régulièrement l’appartement en vu de les expulser. Un jour elle le surprend en compagnie de sa mère qui est très mal à l’aise, génée par l’arrivée subite de sa fille. Solène comprend que « Monsieur cartable » harcèle sa mère et lui fait du chantage. Elle en parle à Zoé, qui en parle à son père, Basile. Basile décide, avec l’accord de sa fille, d’inviter Solène et sa mère à diner. Solène comprend qu’il est important de parler quand ça ne va pas.

Voila un roman pour les plus jeunes, bien construit, bien écrit sur des thèmes de société. De quoi me réconcilier avec les romans dit « de première lecture » ! Merci Sandrine Beau ne de pas mélanger les genres et de donner aux jeunes lecteurs un vrai roman adapté à leurs lectures. Les chapitres sont courts, la narration alterne avec les dialogues et la construction du récit ménage le suspens et les rebondissements. De plus, il est superbement illustré par Sandrine Kao que nous avions découvert le travail sur la première de couverture de « Lacher sa main » de Séverine Vidal également aux éditions Grasset-jeunesse.

Thierry B.

Publicités

  1. très bel article, qui donne envie de lire le roman de Sandrine !
    Et c’est vrai que la couv est superbe !