« Mon arbre » de Séverine Gauthier

Par défaut

Mon arbre

Scénario de Séverine Gauthier, dessin de Thomas Labourot

Couleur de Christian Lerolle

Editions Delcourt jeunesse

Une histoire d’amour entre une petite fille et un arbre, est-ce si incroyable ?

Laurine a grandi à l’ombre d’un géant bienveillant qui lui lit des histoires et recueille ses confidences. Elle n’a pas d’ami plus précieux et sa vie est intimement liée à la sienne. Aussi, lorsqu’elle comprend qu’il doit être abattu, fait-elle tout son possible pour empêcher qu’on le détruise. Mais elle n’est qu’une enfant et personne ne peut éviter le drame. Avant de lui dire adieu, l’arbre lui promet de revenir en lui confiant l’un de ses glands à planter. Il faut beaucoup de patience pour que la jeune pousse devienne assez forte et puisse à nouveau communiquer avec elle. Et c’est alors l’enfant qui doit partir, promettant à son tour de revenir un jour.

Cette histoire, faite de deuil et de séparation, pourrait être infiniment triste. Difficile d’imaginer combien l’abattage d’un arbre peut-être poignant avant d’avoir partagé la peur, l’impuissance et le désespoir de Laurine, puis son attente et sa joie à la vue de la fragile petite pousse qui apparaît. Car cette histoire est également celle de l’espoir, de la renaissance et de la fidélité.

Servie par un dessin rond et doux, sans aucune mièvrerie, un découpage sobre mais habile, et une très belle harmonie colorée, dans une gamme de verts et de bleus qui se marie à merveille au trait délicat de Thomas Labourot, Séverine Gauthier nous emmène au cœur du difficile apprentissage de la vie. Loin de céder à la facilité d’un dénouement heureux, elle nous dit que si l ’amour est constamment menacé par la cruauté de la réalité, il peut toujours être sauvé par sa constance malgré les épreuves. Bouleversant et indispensable.

Marie H.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.