« L’étoile noire » de Lilian Bathelot

Par défaut

L’étoile noire

Lilian Bathelot

Ed Gulf Stream Editeur (Courants noirs), 2010.

Barcelone, 1936. Esteban a 17 ans. Il voyageait avec sa mère vers Barcelone lorsqu’ils ont été séparés. Il arrive seul dans la ville en pleine révolution libertaire, avec pour seule adresse, celle du prieuré où il doit poursuivre ses études. Lorsqu’enfin il le trouve, il a été détruit pierre par pierre pour construire des barricades contre les fascistes.

Il règne une euphorie, une liberté, une fraternité dans les rues de cette ville à la démesure de sa révolution. C’est ce qu’il veut faire partager à sa sœur Telma, restée au village, dans les lettres qu’il lui écrit.

Sa sœur lui répond, et alors qu’il la croyait à l’abri, lui raconte le drame arrivé là-bas aussi, montrant que toute l’Espagne est déjà quadrillée par le fascisme.

Aux lettres du frère et de la sœur, s’ajoutent celles des personnes rencontrées dans la recherche de leur mère : Marisol, Magdalena, Pepito, chacune un des visages de ce pays.

Ils nous racontent la condition des femmes, pas plus enviable au couvent qu’au bordel ou dans la vie conjugale, des marchands de femmes, du peuple espagnol dans les villes ou les campagnes.

Jany T.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.