« Enfant de la jungle » de Michael Morpurgo

Par défaut

Enfant de la jungle

Michael Morpurgo, traduction de Diane Menard,  illustrations de Sarah Young

Ed Gallimard jeunesse, 2010.

La vie de Will, jeune garçon anglais d’une dizaine d’années, lui semblait déjà un tsunami lorsqu’il arrive en Indonésie avec sa mère. Son père vient de mourir, et ses grands-parents ont pensé qu’un tel dépaysement leur serait bénéfique. Will rêve d’une balade à dos d’éléphant et c’est le grand jour, mais c’est aussi ce jour de décembre où le tsunami fait des centaines de morts, dont sa mère.

Grâce à l’éléphante Oona qui, terrorisée, a fui la plage et l’a entraîné dans la jungle, le garçon est sauvé. Pendant des jours, c’est à peine si elle a conscience de sa présence, il a peur, ne peut rien trouver à manger du haut de sa nacelle, puis tous deux s’apprivoisent et elle lui apprend à survivre dans la jungle.

Apprentissage et affirmation de soi, même dans les moments les plus dramatiques : il arrive à faire face à un tigre, aux orangs-outangs, à un criminel braconnier esclavagiste qui le condamne à mort.

Un grand roman de formation, une réflexion sur l’humanité et l’animalité.

Un grand roman animalier, pour lequel Morpurgo a demandé l’aide de la fondation Durrell à Jersey, dont le créateur Gérald Durrell a voué sa vie aux animaux et a écrit de passionnants récits sur eux.

 Jany T.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.