« Louga et la maison imaginaire » de Claire Fercak

Par défaut

Louga et la maison imaginaire

Claire Fercak, illustrations d’ Adrien Albert

Ed L’école des loisirs, coll Neuf

Louga est une petite poupée à la jambe cassée, abandonnée dans la forêt avec un ourson en peluche à qui il manque une patte à force de l’avoir serré dans ses bras. Elle a décidé de vivre seule et de gagner sa liberté, de vivre au gré de ses envies et de son imagination. Mais la solitude lui pèse. Alors qu’elle dessine à la craie sa maison imaginaire, la peuple de chats et de libellules transparentes, un arbre approche, William, lui aussi se sentait seul et engoncer dans son corps maladroit. Elle va lui faire visiter sa maison, lui, réparera sa jambe cassée due à sa chute de la hotte du père noël et ensemble ils vont traverser les tempêtes et enfermer les soucis dans un placard. Jusqu’à ce qu’une énorme tempête vienne bafouer leurs rêves et détruire la maisonnette, mais en aucun cas anéantir ni leur amitié ni leur envie d’aller de l’avant. Ils décident alors de traverser le lac comme on traverse la vie…..

Ce joli conte philosophique sur les aléas de l’existence et sur l’importance de l’amitié est écrit avec tendresse et poésie par Claire Fercak qui adapte ici une fiction radiophonique, « Conte noir de la poupée » que l’auteur avait présenté à  France Culture. Les illustrations monochromes d’Adrien Albert respectent son univers sombre et émouvant tout en permettant à cette petite poupée tout de rouge vêtue, de nous laisser présager un avenir meilleur de l’autre côté du lac. Une touche de couleur pour une pointe d’espoir.

Un roman pour les enfants, une porte ouverte sur l’imagination avec cette poupée et son amitié avec un arbre. Et pour les adultes une jolie métaphore de la vie et de ses épreuves que l’on peut traverser courageusement à deux.

Stéphanie C.

Publicités

  1. il faut d’urgence corriger les fautes d’orthographe de cet article!…par ailleurs très engageant!

    • Oups, pas toujours le temps de relire ce que les collègues écrivent. Merci de votre attention Anne. Cela prouve que vous lisez attentivement les articles !!!