Florilège de voeux de nos amis

Par défaut

Lj83 a reçu de nombreux voeux d’auteurs, d’illustrateurs, de conteurs, de compagnies, etc. Voici un florilège de ces voeux pour 2011. Un grand merci à tous, sans oublier celles et ceux qui n’apparaissent pas ci-dessous….. Merci et belles lectures pour l’année 2011.

Voeux de Patrick Joquel

Fin décembre

le soleil ne pèse pas

il n’ose pas se mêler aux fines étreintes du givre et de la feuille roussie

 Il passe

léger adolescent

 Celui qui arpente alors sans mot dire et les yeux éblouis les sentiers crissant de ces ubacs s’exile un peu plus profondément à chacun de ses pas

 Avec son amour à la main

comme un bouquet de légendes immortelles

il se réjouit du chant d’un lichen

d’un fragment de gui

du crochet d’un pin

 Les ombres sont longues

le silence aussi

les pins cembro se reposent

 Suspendus

aux ubacs de décembre

ils s’abandonnent à leurs songes

 Du secret

le randonneur

engoncé dans sa parole

surprend

parmi les traces de chevreuils

quelques fragments d’écorces

 Il s’agenouille et déchiffre une à une

ces cartes égarées

 Lorsqu’il reprend sa marche

il n’est plus tout à fait là

nul ne saura jamais vraiment jusqu’où il les a suivies

 Pas même lui

 En décembre ici

les ombres sont longues

le silence aussi

(c) Patrick Joquel
inédit 2010

Voeux de Cécile Roumiguière

Voeux de Pascale Maret

Un petit poème en prose, inspiré du texte de Francis Ponge « 14 Juillet » (in Pièces, 1962). Pour vous
guider dans la lecture, un petit conseil : observez bien la forme des chiffres qui composent 2011…

D’abord, c’est une étrave qui s’élance pour fendre le flot des jours, surmontée d’une figure de proue farouchement courbée sur les eaux. Puis la bouche ronde d’un
canon célébrant à grand fracas la naissance d’une nouvelle année (d’aucuns y voient le sexe ouvert d’une parturiente). Puis deux mâts fièrement dressés, au bout
desquels flotte un petit oriflamme, poussé par vent arrière.

Tout un bâtiment qui s’apprête à faire voile, sans savoir s’il trouvera mer d’huile ou gros temps durant la traversée. Et l’on sent dans le souffle d’air qui se lève un désir
d’aller de l’avant et l’odeur de l’iode qui vous fouette le sang.

Bonne année 2011.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.