« Il ne fait jamais noir en ville » de Marie Sabine Roger

Par défaut

Il ne fait jamais noir en ville

Marie Sabine Roger

Ed Thierry Magnier

 Toujours aussi brillante dans son écriture, Marie Sabine Roger nous offre 10 nouvelles plus merveilleuses les unes que les autres. Des moments de vie, simples, tendres, affectueux. Des moments de vie où les personnages prennent conscience de leur situation, où un détail peut tout changer. La découverte d’un chaton dans une poubelle va éclairer la vie de cette jeune comptable qui menait jusque là une vie routinière. Des SDF kidnappent le Père Noël de la galerie commerciale, le soir de Noël,  pour qu’une de leurs amies, déficiente mentale, puisse avoir, avant de mourir, le Noël qu’elle n’a jamais eu. Et puis il y a la nouvelle « Libres oiseaux », ma préférées, où les skateurs urbains, les sliders, par leur danse, leurs acrobaties, enchantent tous les jours une vieille dame. Une vieille dame différente, qui comme eux, fréquente tous les jours la place redessinée par un architecte urbaniste contemporain. Cette nouvelle pleine de poésie, de suspens, aussi, met en valeur le côté intergénérationnel, le côté urbain, apaise les tensions de la ville et le regard que certains peuvent en avoir !

Thierry B.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.