« Selon Faustin » d’Emmanuelle Richard

Par défaut

Selon Faustin

Emmanuelle Richard

Ed Ecole des Loisirs, 2010

Faustin est un adolescent qui vit sur la cote atlantique. Fils d’un ancien champion de surf blessé, il baigne dans cet univers depuis sa naissance. Son univers tourne autour du surf et donc de l’océan. Les gens ne se disent pas « Comment ça va ? », en se rencontrant le matin, mais « Comment vont les vagues ? ». Faustin surfe depuis l’âge de trois ans, maintenant il fait partie d’une équipe, il s’entraîne régulièrement et participe à des compétitions. Il est même sponsorisé. Faustin rêve et désire autre chose. Il rêve d’un ailleur, sans vagues, sans océan. Un ailleurs avec Lise, brillante surfeuse elle aussi, dont il est amoureux. Mais dans le club arrive Charlie, un beau gars ténébreux et très doué. Il danse sur les vagues, il est agile et attise les jalousies. Comment Faustin peut dire à ses amis, son coach, sa famille et par dessus tout à son père que le surf ne représente pas tout pour lui ?

C’est tout le propos d’Emmanuelle Richard dont c’est le premier roman. Ce roman écrit de manière poétique décrit parfaitement l’évolution des sentiments dans une période de la vie, l’adolescence, où tout se détruit et se construit. Une galerie de sentiments comme l’amour, l’amitié, la jalousie, l’envie…s’offre au lecteur sur fond de vague, de sable et d’océan. Mais ce roman, sous des apparences légères traduit parfaitement, la complexité des décisions à prendre pour les adolescents face aux reports et aux transferts des parents.

Thierry B.

Publicités

Les commentaires sont fermés.