« L’été où je suis devenue jolie » de Jenny Han

Par défaut

L’été où je suis devenue jolie

Jenny Han

Ed Albin Michel, collection Wiz

Cet été-là, Belly va avoir 15 ans et le regard que son entourage porte sur elle a changé.

Aussi loin qu’elle se souvienne, elle a passé ses vacances avec sa mère et son frère au bord de la mer, chez Susannah et ses deux fils, Jérémiah et Conrad. Le premier est l’ami de rêve, attentif, bienveillant, drôle et charmeur. Le second est renfermé, susceptible et torturé. Cet été-là plus que jamais. Et c’est bien sûr de ce dernier que Belly a décidé, très tôt dans son cœur d’enfant, qu’elle était amoureuse.

Cet été-là, insensiblement, les choses se détraquent. Susannah, force vive et solaire, pilier de cette petite communauté estivale, reste beaucoup trop souvent cloîtrée dans sa chambre. Conrad boit trop, il devient violent et querelleur. Jérémiah se montre plus distant et manifeste une gêne nouvelle avec son amie d’enfance. Belly, elle, a envie de vivre intensément ce qu’elle pressent être son dernier été d’insouciance. Au risque de ne rien voir des drames qui se jouent autour d’elle.

Les chapitres mêlent le passé au présent et chaque souvenir, du plus insignifiant au plus déterminant, livre un morceau de sa vie en petites touches impressionnistes. Les chagrins et les troubles de l’adolescence sont aussi justes que les douleurs de l’âge adulte, faites de renoncement et de courage. Dans ce roman intimiste, tout en nuance et en finesse, Jenny Han touchera aussi bien les très jeunes filles que leurs mères.

 Marie H.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.