Journée professionnelle ABF/PACA, Médiathèque de Saint-Raphaël Les Abécédaires

Par défaut

Journée professionnelle

ABF/PACA, Médiathèque de Saint-Raphaël

jeudi 14 octobre 2010

Les Abécédaires :

«  A comme Anne, B comme Bertier, G comme Girafe  NON Graphique !!! »

Invitée d’honneur : Anne Bertier

9h15-9h30 : accueil par Mr Bernard Kaloudoff, adjoint à la culture de la ville de Saint-Raphaël ; Isabelle Ripert, directrice de la Médiathèque de Saint-Raphaël et Gilles Eboli, président du groupe ABF PACAa

Isabelle Ripert, Gilles Eboli, Thierry Bonnety

9h30-9h40 : Présentation de la journée par Thierry Bonnety (Médiathèque de Saint-Raphaël)

L’Abécédaire est le premier livre de l’enfance, clé du savoir écrit et premier principe d’éducation. De « livre pour apprendre l’alphabet », l’Abécédaire s’est transformé, tant dans son contenu que dans sa présentation. Il est devenu un livre d’artiste. Dans ses formes les plus réussies, il explore les ressources conjuguées de la lettre et de l’image. Son principe d’éducation s’est radicalement transformé : aux visées normatives s’est substitué le libre épanouissement de l’individu.

Une bibliographie sélective d’Abécédaires est à votre disposition sur le site de la Médiathèque de Saint-Raphaël.

Présentation des invités de la journée : Anne-Marie Faure, responsable de l’île aux livres, fond de conservation à la BMVR Alcazar de Marseille nous présentera un panorama des Abécédaires. Mélanie Scivoletto, responsable jeunesse de la Médiathèque André Verdet de Carros nous dira pourquoi la Médiathèque s’est engagée dans le plan de conservation partagée sur ce thème. Christine Morault, directrice des éditions MéMo, nous révèlera son choix d’édition. Anne Bertier, artiste, illustratrice, joue avec les pleins et les vides, elle nous livrera peut-être le secret de ce jeu.

9h40-10h15 : Un panorama des Abécédaires par Anne-Marie Faure (île aux livres, BMVR Alcazar Marseille)

Anne-Marie Faure, Thierry Bonnety

Le terme Abécédaire est ambigu. Il permet d’enseigner le B-A BA, mais l’enfant apprend-il réellement à lire avec un abécédaire ? Il sert  plutôt à développer l’imaginaire de l’enfant. Au XIXème siècle, l’abécédaire quitte son rôle éducatif pour un rôle plus artistique.

L’abécédaire est le premier livre que l’on offrait aux enfants. Le plus ancien abécédaire date de 1537. Il était illustré, les lettrines jouaient déjà avec la lettre. Mais le XIXème siècle marque le rapprochement entre une littérature populaire et une littérature plus savante. Ainsi sont éditées des comptines jouant avec l’alphabet dans un univers de folklore obscène qui plaît aux enfants. Ce sont d’ailleurs des enfants qui créent ces comptines. Mais cela reste une culture orale.

La culture savante est reflétée par les abécédaires au XIXème. Cette période signe la fin du rôle purement éducatif des abécédaires. On remarque cependant, l’effacement des auteurs et des illustrateurs. Même s’ils sont présents, on ne les désigne pas. Ni l’image, ni le texte n’ont un signe original.

Anne –Marie Faure nous a offert un panorama d’abécédaires dont voici la bibliographie :

Roti-cochon ou Me’thode tres-facile pour bien apprendre les enfans a lire en latin & en françois, Ides et Calendes, 2000

Abécédaires et Caricatures de Daumier , Lith. Junca ; gravures de Daumier, Chez Aubert…, 1835

Abécédaire des enfants sages, Arnauld de Vresse, éditeur, (Vers 1850)

Enfance de Marie la jolie : Petit alphabet illustré de neuf belles images coloriées , composées par E. Morin, imagerie de Haguenthal, éditeur, (Vers 1860)

Album du premier âge ou Nouvelle manière d’apprendre à lire aux enfants, avec de jolies gravures représentant les actions parlées par Madame Emile Marcel, Désirée Eymery, Bibliothèque d’éducation, 1837

Le livre des enfants qui ne savent pas lire : bébé ne sait pas lire, Toto sait lire, Jules Tardieu éditeur (1863)

Alphabet des petites filles, Imagerie d’Epinal – Pellerin et Cie [1870]

Alphabet des petits garçons, Imagerie d’Epinal – Pellerin et Cie [1870]

Alphabet : Conte oriental, Imagerie d’Epinal, (Vers 1880)

Le premier livre des petits enfants , Jean Macé et PJ Stahl, illustré par Théophile Schuler Hetzel, 1887

Devinez l’alphabet, Pierre-Jules Stahl ; dessiné parTheophile Schuler, Gallimard, 1978

ABC de la route, Annie Fournier, images de Robert Le Pajolec, Les Editions sociales françaises, 1960

Abeceda, Tanecni komposice, Milca Mayerova, Vitezslav Nezval, photographies de Karel Paspa, Torst, [1993] (fac similé de 1926)

10h15-10h45 : Un exemple de conservation partagée par Mélanie Scivoletto (Médiathèque André Verdet de Carros)

Mélanie Scivoletto, Anne-Marie Faure, Thierry Bonnety

Le rôle des bibliothèques publiques est primordial dans la conservation des livres contemporains. La région PACA est pionnière dans ce domaine. Le plan de conservation patagée a été initié en 2001. Vous trouverez toutes les modalités sur le site de l’Agence Régionale du Livre PACA ainsi que la convention sur la conservation partagée.

Pourquoi ce choix des Abécédaires pour la médiathèque de Carros ? Mélanie Scivoletto nous rappelle que l’abécédaire est le premier livre qu’on offre aux enfants. Le thème est ouvert et ludique, ce fut donc un choix évident… Cependant, la Médiathèque André Verdet de Carros conserve uniquement les albums abécédaires et non les documentaires tels que les méthodes de lecture. Les éditions conservées sont uniquement françaises. Le fonds de la Médiathèque André Vernet comprend 240 abécédaires.

10h45-11h45 : Publier des abécédaires par Christine Morault, éditions MeMo

Christine Morault, directrice des éditions MeMo

Le travail d’Anne Bertier a séduit les éditions MeMo par sa liberté, sa façon d’utiliser la ligne, la forme et la contreforme qui invite l’enfant à se servir de l’album. On y trouve des petits trésors de la langue française comme les Xylines de Boisduval de la lettre X dans l’album «  Dessine-moi une lettre ». Dans « Rêve- moi une lettre » on est dans la poésie avec les allitérations  de chaque texte accompagnant l’illustration « Par la fenêtre ouverte, un parfum de fin d’été : foin, feuilles de figuiers, framboises écrasées. »

Anne Bertier utilise la lettre comme un jeu, un signe. Chaque lettre est comme une petite énigme à découvrir. Elle ouvre un champ de création que l’enfant va utiliser.

Les éditions MeMo travaille comme un atelier d’artisans. Cinq personnes travaillent dans cet atelier.

Alors que la plupart des maisons d’éditions  sous traite certaines compétences (ex : la photogravure) MeMo  tient à fabriquer elle-même le livre du début à la fin.

«  dessine-moi une lettre »

MeMo a tenu à retranscrire les illustrations de manière la plus « sensuelle », la plus propre à impliquer l’enfant. Le papier choisi met en valeur l’artiste ; Le challenge est de savoir comment réussir à faire que l’enfant, lorsqu’il a le livre en main ressente un attrait pour le papier, pour l’illustration… ? «  Dessine-moi une lettre » a été fait en quadrichromie c’est-à-dire avec les trois couleurs primaires plus le noir.

 

« Construis-moi une lettre »

Cet album peut se voir de très loin. Pour être le plus fidèle à l’original, il a fallu apposer deux couches de rouge plus une couche de vernis. Le but de MeMo est de faire des livres avec de l’imprimerie offset en France, alors qu’aujourd’hui la plupart des livres sont fabriqués en Asie.

«  Rêve-moi une lettre »

En plus de l’illustration, Anne Bertier a travaillé sur le texte en utilisant l’allitération. Ce qui ajoute une touche poétique à l’album.

 

 

11h45-12h45 : Des Abécédaires graphiques par Anne Bertier

Anne Bertier

Lorsqu’on crée, on avance et le regard évolue. Un livre en appelle un autre. Dans « Le balcon » paru  aux éditions Grandir  en 2003, Anne Bertier débute son album par un petit texte devenu sa philosophie «  Les yeux ouverts, je rêve, je vois… » : Il faut savoir regarder autrement…Anne Bertier aime alterner les choses concrètes et abstraites dans ses albums.

Les volutes présentes dans l’album «  Le balcon » sont de l’écriture, ce qui lui a donné envie de faire un abécédaire  de deux couleurs (rouge de chine et l’indigo couleur qui selon elle, est propice à l’imaginaire…)

«  Dessine-moi une lettre »

Dans le dessin, on retrouve toujours la ligne ou la lettre elle-même. «  Je voulais proposer aux enfants des choses concrètes ». C’est une manière de tirer l’enfant où il n’y a presque rien, où l’enfant peut continuer l’image et imaginer. A la lecture de l’album, on ressent une sensation physique des choses, comme par exemple pour le F ou le T qui a inspiré Anne Bertier pour

 

«  Construis-moi une lettre »

Comme dans tous les albums d’Anne Bertier, les images sont crées à partir de pochoirs. Le travail est ici moins minutieux. L’album est très construit. Le E par exemple, est un rectangle divisé en deux carrés. Le regard des enfants, par cette extrême géométrie se faufile aussi bien dans le rouge que dans le blanc.

 

 

«  Rêve-moi une lettre »

Anne Bertier reprend ici son désir du son, de la musicalité, en utilisant le son de la lettre, et la lettre,dans l’illustration et le texte. Anne alterne toujours des choses très concrètes et des choses très abstraites (F de fenêtre, le O d’ombre…) ou chacun peut mettre ce qu’il veut.

 

Une fois cette trilogie terminée, Anne Bertier a eu envie de voir comment on pouvait jouer avec les chiffres. Ainsi sont publiés «  Chiffres en tête » et «  Chiffres à conter ».

Concernant «  Blanches » et «  Noires », c’est la multiplication d’un signe qui ouvre sur un autre champ imaginaire. Par exemple la multiplication du C peut représenter des écailles de poissons ou des sièges de cinéma selon l’imagination de l’enfant … Les lettres deviennent une matière magique…

L’effet est moins magique dans l’album «  Noires » car on a l’habitude voir les lettres en noir sur une page blanche. La musique est présente dans les illustrations par le rythme imposé par les lettres.

Le travail des lettres par Anne Bertier ne sert pas à l’apprentissage des lettres, il s’agit ici plutôt d’un apprentissage à l’art, au beau.

Le dernier album d’Anne Bertier « Mercredi »  édité chez MeMo est une commande de cinq départements : 50 000 familles vont recevoir ce livre à la naissance de leur enfant. Ce livre fait jouer ensemble une forme orange ronde et une forme carrée bleue. Cet album conjugue le jeu et la complexité qui peut naître de ce jeu. Pour la première fois, Anne Bertier a utilisé ici la technique du découpage et non plus celle du pochoir comme elle en a l’habitude.

La bibliographie d’Anne Bertier :

Mon loup, Edition Grandir, 1995

Un amour de triangle, Edition Grandir, 2001

Le balcon, Edition Grandir, 2003

Dessine-moi une lettre, Editions MeMo, 2004

Construis-moi une lettre, Editions MeMo, 2004

Rêve-moi une lettre, Editions MeMo, 2005

Chiffres en tête, Editions MeMo, 2006

Chiffres à conter, Editions MeMo, 2006

Chiffres cache-cache, Editions MeMo, 2008

Blanches, Editions MeMo, 2009

Noires, Editions MeMo, 2009

 Illustration de la revue des livres pour enfants, n° 252, avril 2010, L’économie du livre de jeunesse en France

Remerciements à Jennifer Scali de la Librairie Au pays bleu à Draguignan qui a présentée toute la journée une table de plusieurs Abécédaires et de livres des éditions MeMo.

Anne Bertier

 

Anne Bertier devant des professionnels attentifs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’après midi, Anne Bertier a commenté les originaux de ses Abécédaires exposés dans l’espace jeunesse de la Médiathèque. Chacun a pu suivre par ses mains le tracé des courbes, des traits structurés. Sur une table Anne nous expliqua sa technique du pochoir, l’utilisation de sa couleur préférée. Un moment convivial, intime. Elle nous a présenté, avec Christine Morault, la maquette de son prochain livre « Mercredi ». « Mercredi » a été choisi par 6 départements et la CNAF, il sera offert à tous les nouveaux nés en 2011. Elle s’est gentiment livrée à une séance de dédicaces. Pour conclure la journée Frédérique Winum, par une introduction passionnée, a entraîné les professionnels à la découverte de l’exposition « Un livre pour toi » de Kveta Pacovska.

Compte rendu rédigé par Laurence L. et Thierry B.

photographies Fred W.

Publicités

À propos de Lj83

Lecture jeunesse 83, le blog des bibliothécaires jeunesse du Var. Leurs coups de coeur, leurs actions et animations autour du livre et de la lecture.

Les commentaires sont fermés.