Archives de Catégorie: Romans jeunesse

« Différents » de Maryvonne Rippert

Par défaut

différentsDifférents

Maryvonne Rippert

Ed Jacques André, 2014

Agathe est en seconde, une jeune fille classique qui habite dans une banlieue cossue de Lyon. Elle se trouve banale. Comme beaucoup d’ado elle pense être transparente aux yeux des autres… « inconsistante ». Mais voilà, Will, un bel américain, arrive en milieu d’année scolaire et va changer la donne. A sa grande surprise, Agathe est choisie par cet Apollon pour l’aider à se repérer dans les méandres du lycée. Ce rapprochement a un retentissement sur ses relations avec les autres filles qui l’acceptent dans leur cercle très fermé. Agathe tombe amoureuse, ce n’est pas aussi simple qu’elle l’espérait car Will lui révèle son homosexualité.

Par ailleurs Agathe entretient, depuis sa plus tendre enfance, des relations complices et amicales avec Achille d’Aurère, son voisin octogénaire. Ce dernier est propriétaire d’une très belle demeure du XVIIème siècle avec un immense parc boisé et fleuri dont il prend soin chaque jour. Un jour, Achille accueille son ami, Lazlo, patriarche d’une famille tzigane… le parc de la jolie demeure est envahi par les nombreuses voitures et caravanes. Quels liens peuvent-ils unir Achille et Lazlo ? Cette situation crée des tensions dans le quartier et révèle aux yeux d’Agathe l’intolérance et la cruauté des voisins.

En quelques jours Agathe voit sa vie transformée, les incidents s’enchainent, les révélations se succèdent, l’amour survient… « La carapace de l’enfance se fissure« .

Dans ce roman initiatique, Maryvonne Rippert traite, avec justesse et délicatesse,  le sujet de la différence, de la tolérance et de l’Amitié. Elle nous emmène à réfléchir sur les préjugés et à nous poser la question : comment aurai-je agi à leur place ? En quelques semaines de la vie de cette adolescente, l’auteure aborde une histoire d’amour, d’amitié et un versant peu connu de l’histoire de la déportation.

Ce roman était paru chez Magnard, collection Tipik en 2005. Maryvonne Rippert a récupéré les droits, l’a réécrit, il paraît aujourd’hui chez Jacques André Editeur, une édition de la région lyonnaise.

Cathy B.

« Dans les cordes » de Fred Paronuzzi

Par défaut

danslescordesDans les cordes

Fred Paronuzzi

Ed Thierry Magnier, collection Nouvelles, 2014

Fred Paronuzzi nous propose 13 nouvelles ayant pour thème commun, le sport. Ski, boxe, judo, bodybuilding, tennis, capoeira… traités du côté de celui ou de celle qui le pratique. Vu sous l’angle de l’être humain et non du sport spectacle, commercial et financier. Une vision juste et très proche du quotidien.

Dès la première nouvelle, le ton est donné : sobre, direct, sans fioriture et juste. 5 pages de pur bonheur sur la neige en présence d’un père et de sa fille qui skient. Le lecteur ne s’attend pas à la chute (celle de la narration, pas du skieur, vous m’aurez compris !) et c’est beau et plein d’humanité.

Ainsi s’enchaînent les nouvelles. De la capoeira à la boxe, en passant par le tennis et le bodybuilding, Fred Paronuzzi nous emmène à la rencontre de ces hommes et ces femmes pour lesquels le sport est indissociable de leur vie. Vie passée, vie future ou tout simplement vie de tous les jours. Le sport comme exutoire, le sport comme passion dévorante, le sport comme échappatoire, le sport comme détente, le sport simplement.

Du même auteur : « Mon père est un américain« , « Un cargo pour Berlin« , « Là où je vais » et bien d’autres titres.

Retrouvez Fred Paronuzzi dans une interview réalisée en juin 2012 : « J’ai rendez-vous avec… Fred Paronuzzi« 

Thierry B.

 

« Prune 100% bio » de Séverine Vidal et Kris di Giacomo

Par défaut

Prune 100% bio, tome 6

Prune bioSéverine Vidal, illustrations de Kris di Giacomo

Ed Frimousse, 2014

Si vous ne connaissez pas Prune, l’héroïne de Séverine Vidal précipitez-vous sur les tomes précédents : « Prune, la grosse rumeur« , « Prune, le fils de la nouvelle fiancée de papa« , « Prune et la colo d’enfer« … Dans le tome 6, nous retrouvons Prune candidate à l’élection des délégués de classe. Face à elle, Barbara veut interdire les couleurs moches et les gens qui font du bruit en mâchant. Prune se lance dans une campagne 100% bio, très écologique, avec le concours de sa bande. Tout un programme électoral décliné en slogans, tracts et affiches… comme les grands. Le grand jour approche, Prune a un trac fou, va-t-elle réussir à battre son adversaire ?

Une aventure citoyenne pleine d’humour, de bonne humeur et d’idée 100% bio

Thierry B.

« Le signe de Dédale » de Florence Bremier

Par défaut
Le signe de dedaleLe signe de Dédale
Florence Bremier
Sélectionné pour le prix du polar 2014 à Marseille
Athènes, 438 avant J. C. un adolescent, Nikolidès enquête : son maître d’apprentissage, le potier Marcidon a disparu, son atelier a été dévasté… Nikolidès, très débrouillard, aidé de sa courageuse amie Graséis retrouvent les débris d’une antique poterie appartenant à Dédale qui les met sur la piste d’un trésor…
Un roman policier haletant qui intègre avec brio l’antiquité, c’est si passionnant qu’on oublie qu’on apprend beaucoup sur la vie à Athènes !

« L’étrangleur est de retour » de Sandrine Beau

Par défaut

etrangleurestderetourL’étrangleur est de retour

Sandrine Beau

Ed Oskar, 2014

Rappelez-vous, « L’étrangleur du 15 août« , ce roman policier palpitant et captivant. L’étrangleur avait été arrêté. Aujourd’hui, « L’étrangleur est de retour » ! L’étrangleur, alias Maxime Bourdieu, s’est évadé los d’un transfert de la prison. Le lieutenant Lebarre est venu leur annoncer en personne. Pour protéger Thomas et sa mère Juliette, la police décide de les envoyer chez la grand-mère. L’histoire pourrait s’arrêter là, mais Sandrine Beau écrit des polars, des vrais. Des récits qui font peur, où le suspense est haletant et la tension monte crescendo. Alors…rebondissement. Le  récit s’accélère, la mère repasse à l’appartement, la porte n’est pas verrouillée. Elle ne réapparaît pas chez la grand-mère. Thomas va donc mener l’enquête en compagnie de son copain Momo …… Réussira-t-il à retrouver sa mère ? Avec l’aide du lieutenant ou non ?

Un tueur, des menaces, du danger… Tous les ingrédients du polar sont réunis. De bons ingrédients ne suffisent pas, Sandrine les cuisine à merveille et le plat est savoureux, bravo !

Thierry B.

« La drôle d’évasion » de Séverine Vidal

Par défaut

droleevasionLa drôle d’évasion

Séverine Vidal, illustrations de Marion Puech

Ed Sarbacane, collection Pépix

L’histoire se passe à San Francisco, dans la prison d’Alcatraz. Vous savez ? Non, enfin…si… après vous être renseigner. La célèbre prison dont personne ne s’est jamais évadé. Personne, sauf peut-être les trois célèbres « évadés d’Alcatraz ». Zach va visiter Alcatraz avec son père. Zach est documenté, il connaît la prison par cœur. Il a fait des recherches sur les « évadés d’Alcatraz », il vit avec eux, il s’est nourri d’anecdotes. Zach a donc décidé d’échapper à la surveillance de son père et des employés pendant la visite, pour tenter l’expérience : il va s’évader d’Alcatraz de la même manière que les trois personnages qu’il a étudié et son plan va fonctionner.

Quelle aventure, ce roman. Suspense, rebondissement, effets spéciaux, Séverine Vidal sort le grand jeu. Le récit oscille entre fait historique, fiction et science-fiction. A un rythme effréné le lecteur va parcourir les 150 pages. L’œil est attiré, je pourrais dire distrait, par les illustrations de Marion Puech, la typographie, les plans, les cartes car comme le veut Tibo Bérard (directeur de la collection) des « bonus » s’intercalent entre les chapitres.

Evadez-vous avec Zach, John, Clarence et les autres… !!!

Laissez vous surprendre par les titres déjà parus de la collection Pépix des éditions Sarbacane, comme « L’ogre au pull vert moutarde » de Marion Brunet.

Thierry B.

« Dino » d’Ingrid Chabbert, Anne Loyer et Estelle Billon Spagnol

Par défaut

dinoDino

Anne Loyer, Ingrid Chabbert, illustrations d’Estelle Billon Spagnol

Ed Frimousse, 2014

Pour bien commencer le mois de septembre et reprendre une activité en douceur sur le blog, un  roman mettant en scène un dinosaure et des enfants. Que se passe-t-il quand deux frères reviennent du square en chevauchant un dinosaure ? Ami imaginaire qu’il faut cacher dans sa chambre. Un jour il tombe amoureux de sa voisine « dinosaure » hébergée par deux petites filles. Ensemble, les quatre enfants décident de raccompagner les deux dinos dans un champs…. A suivre….

Un roman court, divertissant, bien écrit, à la portée des plus jeunes lecteurs. Rafraichissant !

Thierry B.